Financière First National SEC
ROB-leaders_WEB2

Lori Amorim célèbre ses 15 ans au service de First National

L’expérience est un des champs où First National se démarque. De nombreux membres de notre équipe sont avec nous depuis 10, 15, 20 et 25 ans. Dans quelques cas, ils sont avec nous depuis le début de nos activités en 1988. Nous saluons les personnes engagées qui célèbrent un anniversaire important en présentant leur histoire dans leurs propres mots. Aujourd’hui, nous vous présentons Lori Amorim, gestionnaire, Souscription de prêts hypothécaires résidentiels.

Ramenez-nous au début de votre carrière chez First National.

En 2006, j’avais terminé mes études et je vivais chez mes parents. Ma mère connaissait quelqu’un qui travaillait à First National. Il y avait alors un poste d’administrateur de télécopies à pourvoir. J’ai été embauchée sur-le-champ. J’ai occupé ce poste pendant trois ans avant de devenir coordonnatrice aux déboursés. Au bout de quatre ans, je suis devenue coordonnatrice aux déboursés principale, puis j’ai fait une demande pour devenir analyste pour enfin passer à la souscription. Après deux ans à ce poste, une occasion s’est présentée du côté de SHTD, et je voulais vraiment faire une différence à cet égard dans la croissance de First National. J’ai commencé comme souscriptrice pour First National du côté de la TD. Aujourd’hui, je suis gestionnaire. J’ai occupé tous les postes au sein du service de souscription de prêts résidentiels et je comprends les rouages de chacun de ces postes. Je peux donc utiliser ce que je sais pour orienter et encadrer mon équipe.

À quoi a ressemblé votre première année?

La première année a été vraiment amusante et stimulante. C’était ma première expérience dans le monde des entreprises. J’étais jeune et mes collègues avaient mon âge. Tout le monde était si amical et gentil. J’ai tissé beaucoup d’amitiés durables. J’étais avide d’apprendre et curieuse de connaître les rôles et les services des autres. Tout le monde était axé sur l’entraide. Ce fut une période très stimulante de ma vie et de ma carrière.

Quel a été le moment qui vous a convaincue que vous étiez là où vous deviez être?

Je voulais grandir au sein de l’entreprise. Et je savais qu’il me faudrait être patiente. À mes débuts comme administratrice de télécopies, j’avais un objectif en tête. Je voulais devenir souscriptrice. C’est à ce moment-là que je saurais que j’avais réussi et que ma carrière se déroulait bien. Devenir souscriptrice, puis gestionnaire a été pour moi un tournant dans mon avancement au sein de l’entreprise.

Décrivez quelques étapes importantes de votre carrière.

Pour moi, il y a eu deux moments clés : quand je suis passée de l’analyse à la souscription et quand je suis passée à la gestion. Si vous voulez progresser dans votre carrière, First National vous donne la possibilité d’aller aussi loin que vous le voulez. Ce fut un honneur pour moi d’observer la croissance de l’entreprise. Je me souviens du moment où l’entreprise est entrée en bourse. Stephen Smith a coupé le gâteau de célébration et nous avons tous porté un toast avec une coupe de champagne. Atteindre les 25 milliards de dollars en prêts hypothécaires résidentiels a également constitué une étape importante. C’est très réconfortant pour moi de faire partie d’une entreprise qui était si petite et qui a grandi pour devenir quelque chose d’aussi grand aujourd’hui.

Quelle marque avez-vous laissée sur l’entreprise?

Ma progression au sein de l’entreprise montre que je me suis investie dans mon travail et que j’ai toujours essayé d’être la meilleure version de moi-même. De bonnes aptitudes à communiquer et le service sont ce qui compte le plus. J’ai eu à traiter avec des courtiers qui ne faisaient jamais affaire avec First National. Aujourd’hui, ce sont nos meilleurs courtiers. J’attribue ce succès à la quantité d’efforts et d’attention que mon équipe et moi-même avons investis. En particulier dans mon rôle actuel, j’ai une perspective que je peux partager étant donné que j’ai déjà fait le travail des membres de mon équipe. J’essaie d’apporter du positivisme, du soutien et un sentiment de famille à notre équipe. Nous nous aimons et nous nous encourageons mutuellement. Deux fois par semaine, nous nous retrouvons en ligne pour discuter avec un verre de vin. Et ce rapport fait vraiment la différence. Surtout en ce moment, avec la COVID, les gens cherchent à établir des liens étroits et constants. Quiconque parle de First National de l’extérieur vers l’intérieur mentionne notre moral et ce qui se passe sur le plancher. J’ai le sentiment d’avoir énormément contribué à bâtir et à consolider cette réputation.

De quoi êtes-vous la plus fière dans votre carrière?

De ma croissance. Je regarde la personne que j’étais quand j’ai commencé et la personne que je suis aujourd’hui. Cette évolution n’aurait jamais pu avoir lieu n’eût été First National. J’ai bénéficié d’un immense soutien de la part de la direction et de tous les membres de l’organisation. J’avais 20 ans quand j’ai commencé dans l’entreprise. J’en ai 35 aujourd’hui. J’ai grandi ici. C’est pourquoi j’ai l’impression que First National est une famille. Dans mon rôle actuel, je fais également partie du processus d’accueil de nouveaux employés. J’ai une influence sur le choix des personnes qui cadreront dans l’entreprise et y atteindront l’excellence. J’ai embauché des gens comme coordonnateurs aux déboursés qui travaillent aujourd’hui comme souscripteurs. J’avais remarqué quelque chose en eux qui, selon moi, bénéficierait à l’entreprise. Leur énergie et leurs perspectives correspondaient à notre culture.

Quels sont vos meilleurs souvenirs?

First National sait vraiment comment organiser des fêtes. J’ai tellement de souvenirs avec mes collègues de ces fêtes. C’est toujours génial de pouvoir s’habiller sur son trente-six et se réunir avec des personnes de différents services et des amis qui ont changé de poste depuis. Nos célébrations lorsque nous avons franchi des étapes importantes pour l’entreprise ont également été très spéciales. Plus récemment, j’ai eu l’honneur de faire partir du lancement de SHTD. J’étais parmi les souscripteurs ayant approuvé un des premiers dossiers présentés par SHTD. Dans l’ensemble, First National prend vraiment soin de son monde. Ces souvenirs ne sont que quelques-uns parmi tant d’autres. Le fait que j’ai tant de souvenirs témoigne de la solidité et de la qualité de cette organisation.

Quels conseils donneriez-vous à des personnes qui développent leur carrière chez First National?

Si vous arrivez dans cette entreprise avec de la confiance et de l’ambition, vous allez réussir. J’essaie toujours de regarder le positif, même lorsque je fais face à des défis. Plus vous faites preuve de positivisme, plus les gens seront attirés vers vous. Engagez-vous à faire la différence, et vous irez loin. Ayez l’esprit ouvert. Fixez-vous des objectifs. Ayez de l’ambition. Pendant que vous occupez un poste, renseignez-vous sur le prochain poste que vous lorgnez. J’inspire mon équipe à vouloir toujours atteindre plus. Mais c’est tout aussi normal d’avoir des jours où on se sent dépassé. Maintenez une attitude positive, et vous irez loin.

Autre chose à ajouter?

J’ai passé 15 excellentes années ici jusqu’à maintenant et j’ai hâte de vivre les 15 prochaines années ici à First National. J’aimerais voir l’entreprise continuer à croître comme elle le fait depuis les 15 ans que j’évolue avec elle. J’ai hâte de voir ce que l’avenir réserve. La croissance mène à des occasions, ce qui donne envie aux employés de rester. Les plus jeunes sont ambitieux. Ils veulent travailler dans un environnement dynamique. Et First National le comprend. L’entreprise cherche toujours à trouver et à garder les personnes ayant 15 ans d’histoire à raconter.