ROB-leaders_WEB2

Mark Jewells célèbre ses 10 ans au service de First National

L’expérience est un des champs où First National se démarque. Plusieurs membres de notre équipe sont avec nous depuis 10, 15, 20, voire 25 ans. Quelques-uns sont avec nous depuis le début de nos activités en 1988. Nous saluons ces personnes engagées qui célèbrent un anniversaire important en présentant leur histoire dans leurs propres mots. Aujourd’hui, pleins feux sur Mark Jewells, notre directeur, Financement commercial.

Félicitations Mark. Vous rappelez-vous votre date d’entrée en fonctions?

C’était au début d’avril 2011.  C’est Douglas Farmer qui m’a embauché. Mon premier emploi consistait à souscrire des prêts hypothécaires finançant des maisons individuelles. Avant de me joindre à First National, j’avais occupé un poste similaire pour ce qui était à l’époque un concurrent majeur, Hypothèques FirstLine. Ce dernier a fini par être acheté par la CIBC, puis intégré à celle-ci. Les bureaux de FirstLine étaient situés directement de l’autre côté de la rue de ceux de First National.

Donc, qu’est-ce qui vous a amené à notre entreprise?

J’ai été attiré à First National en raison de sa réputation de premier prêteur non bancaire en importance au Canada. J’ai toujours été intrigué par la marque et les employés semblaient toujours fiers de travailler ici.

Y a-t-il une grande différence entre First National à vos débuts et First National aujourd’hui?

Oui et non. Nos valeurs et principes fondamentaux demeurent les mêmes – ce qui, à mon avis, est un énorme moteur de notre succès –, mais là où je pense que nous avons changé, c’est au niveau de notre envergure. Des points de vue des emplois et des finances, nous sommes beaucoup plus grands, ce qui témoigne de notre ardeur et de notre dévouement. Nous sommes aussi beaucoup plus efficaces en ce qui concerne les programmes de perfectionnement des employés et les ressources de marketing, ce qui, je pense, nous a aidés à connaître le succès que nous connaissons.

Combien de temps avez-vous été souscripteur résidentiel?

Trois années pour FirstLine, puis trois autres années pour First National. En 2014, j’ai été promu chef d’équipe, puis j’ai fait la transition au poste de gestionnaire de comptes. Pendant cette période, j’ai géré l’un des plus grands territoires de courtage de First National, mesuré sur le plan du nombre de montages préparés. J’ai beaucoup appris sur la gestion de ressources humaines comme chef d’équipe et beaucoup sur l’automotivation et l’établissement d’objectifs comme gestionnaire de comptes. Lorsque les gens dépendent de vous pour prendre des décisions et élaborer des stratégies visant à attirer de la clientèle, c’est une expérience éclairante qui a été rendue possible par notre service de prêts résidentiels.

Quel a été le moment dont vous êtes le plus fier dans le service de prêts résidentiels?

En 2018, j’ai remporté le prix du bénévolat de l’Alberta Mortgage Brokers Association grâce au soutien de First National. Cette même année-là, je recevais le prix de partenariat industriel de Quantus Mortgage Solutions.

Pourquoi et quand avez-vous fait le saut à l’équipe commerciale?

J’ai fait la transition il y a environ 18 mois. Pourquoi? Bien, les prêts commerciaux m’ont toujours intrigué. Je me suis donc présenté aux membres du service de prêts commerciaux, dont Damir Jesic qui est aujourd’hui mon supérieur. Notre première conversation a porté sur les programmes de MBA. Je venais tout juste de m’inscrire à l’Université Royal Roads et je savais que Damir avait obtenu son MBA de l’Université de Calgary. Je lui ai donc demandé conseil. Nous avons commencé à nous rencontrer régulièrement et les choses sont parties de là. Ces rencontres m’ont convaincu que les prêts commerciaux seraient une évolution idéale dans ma carrière.  J’ai également pensé que mon expérience dans les prêts résidentiels ainsi que dans la Réserve de l’Armée canadienne, où j’ai appris à être un leader et un entreprenant, me positionnerait favorablement pour réussir.

Comment aimez-vous votre nouveau rôle?

Pour moi, c’est un tout nouveau départ. Nos clients, nos processus, les gens sont différents, mais les valeurs fondamentales demeurent les mêmes. Il s’agit essentiellement d’une nouvelle carrière au sein de la même organisation. C’est une occasion de diriger ma propre entreprise au sein d’une entreprise. C’est une démarche entrepreneuriale et j’ai une grande autonomie dans la façon dont je structure mon approche.

Quels sont vos objectifs comme directeur, Financement commercial?

Ma fonction principale est de favoriser l’établissement de relations solides avec des clients commerciaux dans l’Ouest canadien. Ma clientèle s’étend actuellement de Nanaimo à Winnipeg. Je m’efforce de dénicher de nouvelles occasions, de poursuivre de nouvelles activités dans de nouveaux marchés et d’apporter une valeur ajoutée de toutes les manières possibles grâce aux excellents services et outils qu’offre First National. En réalité, tout est question de CSCS – Connaître son client – parce que chaque compte avec lequel nous travaillons est un peu différent. Les gens aiment être servis de certaines manières et c’est en prêtant attention à ces indices que nous instaurons la confiance.

Comme personne qui s’est épanouie dans les secteurs des prêts résidentiels et des prêts commerciaux, quel est votre conseil pour ceux qui commencent leur carrière chez First National?

Tirez profit des occasions lorsqu’elles se présentent et cherchez à vous améliorer chaque fois qu’il vous est possible de le faire. Acceptez de nouvelles tâches, ajoutez un peu de travail supplémentaire à votre assiette, portez-vous volontaire pour participer à des projets de l’entreprise et, surtout, faites preuve de patience. À mes débuts ici, j’étais un jeune homme ambitieux de 25 ans qui voulait gravir les échelons rapidement. Je me rends compte aujourd’hui que j’avais besoin d’apprendre les rouages du métier et de développer mon expertise dans chacun des postes que j’ai occupés. C’est quand je faisais cela que des possibilités d’avancement se présentaient à moi. Il est également important d’apprendre à connaître les gens qui vous entourent. Je n’ai pas eu qu’un seul mentor. De nombreux employés de First National m’ont inspiré et motivé à me rendre là où je suis aujourd’hui. La leçon est simple. Bâtissez votre réseau en aidant les autres, car ils vous aideront à leur tour.

Après dix ans, qu’est-ce que l’avenir vous réserve chez First National?

Je pense qu’il existe une occasion unique à saisir en matière de croissance personnelle, et ce, en continu. First National fait un excellent travail en s’occupant de ses employés et je me sens habilité tous les jours dans mon travail. C’est aussi incroyable de travailler pour un prêteur qui s’avère si résilient depuis le début de la pandémie. Les clients ont toujours besoin de financement et de partenaires financiers fiables, et nous livrons la marchandise de main de maître.

 

Si vous souhaitez à votre tour féliciter Mark pour avoir franchi cet important jalon dans sa carrière, vous pouvez lui écrire à l’adresse mark.jewells@firstnational.ca.