Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes un client résidentiel qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19 et voulez demander un report de paiements hypothécaires, veuillez transmettre votre demande de report de paiements par le biais de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du février 21, 2017

févr. 21, 2017, 14:54 by Joelle Park

Ça semble probablement plus inquiétant que c’est en réalité, mais il ne fait aucun doute que le spectre des politiques économiques de l’administration Trump plane sur le marché canadien du logement.

La présidente de la Réserve fédérale, Janet Yellen, a laissé clairement savoir que la banque centrale américaine garde l’œil rivé sur la Maison-Blanche et surveille le moindre signe que l’administration Trump compte tenir ses promesses en matière de réduction marquée des impôts et d’augmentation massive des dépenses gouvernementales. L’inflation est la principale crainte.

Lors d’une récente comparution devant le Congrès américain, Mme Yellen a déclaré que la Fed s’attend toujours à devoir hausser les taux d’intérêt cette année. En fait, la banque centrale prévoit trois hausses en 2017. Mme Yellen persiste à croire que ces hausses puissent être faites progressivement, mais elle a toutefois lancé une mise en garde : attendre trop longtemps pourrait contraindre la Fed à réagir rapidement, ce qui comporterait le risque de basculer l’économie dans une nouvelle récession.

Bien entendu, la Banque du Canada surveille la Réserve fédérale de près et il est inévitable qu’une variation des taux aux États-Unis aurait des répercussions sur les politiques canadiennes. Si la perspective de hausses de taux est maintenue aux États-Unis, cela pourrait refroidir les attentes d’une baisse de taux de ce côté-ci de la frontière.