Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes un client résidentiel qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19 et voulez demander un report de paiements hypothécaires, veuillez transmettre votre demande de report de paiements par le biais de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du mai 1, 2017

mai 1, 2017, 10:56 by User Not Found

La Société canadienne d’hypothèques et de logement (SCHL) maintient le drapeau rouge hissé sur le marché immobilier canadien pour un troisième trimestre consécutif.

Dans sa plus récente évaluation du marché de l’habitation, qui examine 15 grands centres urbains au Canada, elle réaffirme que, globalement, les signes de conditions problématiques demeurent évidents. La SCHL cite des préoccupations persistantes d’accélération des prix et de surévaluation. Cependant, le nombre de marchés considérés comme très problématiques a baissé de six à cinq. Le marché de Regina a été rétrogradé à modérément préoccupant.

Les régions les plus préoccupantes demeurent celle de Toronto et la grande région du Golden Horseshoe, où les signes d’accélération des prix, de surévaluation et de surchauffe sont évidents. La croissance des prix s’intensifie et la demande dépasse l’offre dans tous les segments du marché : maisons neuves, reventes et unités locatives.

L’accélération des prix a ralenti à Vancouver, mais la surévaluation demeure une préoccupation majeure et la tendance semble s’étendre à d’autres marchés. Par exemple, à Victoria, les signes probants de surévaluation sont passés de modérés à élevés.

Les conditions problématiques du marché de Montréal ont été rétrogradées de modérées à faibles en raison d’un meilleur équilibre entre les prix des maisons et les conditions économiques fondamentales. La cote faible est maintenue à Québec.

Calgary et Edmonton continuent d’afficher des signes modérés de conditions problématiques, attribuables à la construction d’un nombre excessif de nouvelles unités de logement.