Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire Sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 26 octobre 2015

oct. 27, 2015, 13:21 by First National

À 165 %, l'endettement des ménages a atteint un nouveau sommet et pourtant, la Banque du Canada demeure étrangement silencieuse à ce sujet.

L'ancien gouverneur de la Banque Mark Carey souligne régulièrement les dangers potentiels de l'attrait qu'exercent les faibles taux d'intérêt, particulièrement sur le marché de l'immobilier.

En conférence récemment à Washington, son successeur Stephen Poloz a toutefois déclaré à l'auditoire qu'il n'incombait pas à la Banque du Canada de venir au secours des consommateurs malavisés en matière d'endettement.

Il est utile de prendre acte du point de vue de la banque centrale par rapport à son travail. Selon Poloz, ce sont les prêteurs et les emprunteurs eux-mêmes qui doivent avant tout se prémunir contre les erreurs en matière de crédit. Il estime que le travail de la banque consiste à gérer l'inflation et que les taux d'intérêt constituent le principal outil dont elle dispose à cette fin.

La Banque du Canada ne peut pas séparer les taux d'intérêt anémiques visant à stimuler les emprunts commerciaux des taux d'intérêt très bas qui alimentent le boom immobilier actuel.

Poloz déclare toutefois que la Banque du Canada surveille de très près les niveaux d'endettement des ménages.