Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire Sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 16 novembre 2015

nov. 17, 2015, 13:15 by First National

De récents rapports sur la vulnérabilité à une correction du marché immobilier canadien ont fait quelques vagues.

Un rapport du Centre canadien des politiques alternatives suggère que les jeunes propriétaires de maison (âgés de moins de 40 ans) seraient les plus durement touchés si le prix des résidences diminuait de 20 %. Il indique que la valeur nette d'un Canadien sur 10 – ou plus de 250 000 Canadiens – disparaîtrait.

Les auteurs du rapport ont sélectionné une baisse de 20 % en se fondant sur l'estimation de la Banque du Canada que le marché canadien est surévalué de 10 % à 30 %. Bien sûr, ces chiffres sont biaisés par les prix exceptionnellement élevés des deux marchés les plus gros et chers du Canada, Vancouver et Toronto.

Ces données semblent étayées par un rapport de l'une des grandes banques, qui a examiné la vulnérabilité par région en fonction des ratios d'endettement par rapport au revenu et a conclu que la Colombie-Britannique et l'Ontario se retrouvent en tête de liste.

De manière générale, le rapport de la banque souligne que la hausse importante des ratios d'endettement par rapport au revenu s'est stabilisée au cours des quatre dernières années et que les faibles taux d'intérêt ont permis de garder les paiements sous contrôle.