Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire Sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 15 decembre 2015

déc. 15, 2015, 11:46 by First National

Le gouvernement fédéral est en train de prendre trois mesures supplémentaires pour réduire l'exposition des contribuables aux risques potentiels sur le marché de l'habitation.

L'annonce du ministre des Finances selon laquelle une mise de fonds plus importante sera exigée pour acquérir une maison à un prix situé entre 500 000 $ et 1 million de dollars a retenu toute l'attention, bien qu'il ne s'agisse pas du changement le plus important. 

L'augmentation de la mise de fonds est perçue comme un moyen de ralentir la frénésie du marché à Vancouver et à Toronto. Les plus grands changements concernent les nouvelles exigences mises en place par le BSIF, le grand organisme de réglementation des banques du pays, et la SCHL. Ces nouvelles exigences vont alourdir le coût du financement d'une maison, quel qu'en soit le prix. 

Le BSIF signale aux banques qu'elles devront mettre plus d'argent de côté pour parer à d'éventuels impayés hypothécaires. Cela risque de contracter la masse monétaire pour les prêts hypothécaires ou décourager le crédit hypothécaire, ce qui pourrait en augmenter le coût. De son côté, la SCHL augmente ses frais dans le cadre de ses programmes de titrisation.

Selon certaines estimations, les changements apportés par le BSIF et la SCHL pourraient augmenter le coût de l'emprunt à concurrence de 10 points de base. Pour un acquéreur qualifié qui contracte un prêt hypothécaire de 300 000 $, cela pourrait se traduire par 1 400 $ d'intérêts supplémentaires sur 5 ans.