Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire Sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 29 février 2016

févr. 29, 2016, 09:07 by Maria Broekhof

Pour la deuxième fois ce mois-ci à Vancouver, une propriété quelconque a été vendue à un prix astronomique.

La semaine dernière, une maison de trois chambres à coucher située sur un terrain soi-disant standard à Kitsilano a été vendue au prix record de 4,23 millions de dollars, soit 735 000 $ de plus que le prix demandé.

Environ 10 jours plus tôt, à Grey Point, une petite maison en mauvais état et vouée à la démolition a été vendue près de 2,5 millions de dollars, soit environ 800 000 $ de plus que le prix demandé.

D’aucuns rétorqueront que West Vancouver n’est pas indicatif de l’abordabilité réelle des maisons, mais il semble bien que la plupart des Canadiens ne soient pas de cet avis.

Un nouveau sondage mené par Angus Reid semble indiquer que près de 60 % des citadins canadiens estiment que le prix des maisons dans leurs quartiers est élevé, voire excessivement élevé. 

Mais ce qui est intéressant, c’est que ce sentiment, qui n’étonne pas à Vancouver et à Toronto, se retrouve également dans les marchés beaucoup moins volatils, par exemple chez 57 % des personnes sondées à Montréal; 52 % à Halifax, 47 % à Calgary et 51 % à Edmonton.

Selon le sondage, deux Canadiens sur trois voudraient que le gouvernement intervienne davantage afin d’assurer un système équitable.  On ne précise pas toutefois quelle forme cette intervention plus vigoureuse devrait prendre.