Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 28 mars 2016

mars 28, 2016, 09:51 by Maria Broekhof

L'endettement des étudiants, les perspectives d'emploi médiocres et la flambée des prix ne semblent pas avoir brisé les rêves d'accès à la propriété de ce groupe d'acheteurs potentiels d'une première maison, appelés les milléniaux.

Un nouveau sondage mené par Angus Reid pour une grande banque suggère que 86 % des 18 à 34 ans considèrent l'accès à la propriété comme important. Cinquante-neuf pour cent déclarent qu'il apporte un sentiment de liberté personnelle. Actuellement, 36 % des milléniaux sont propriétaires, 42 % sont locataires et 21 % vivent chez leurs parents.

Au total, 85 % des Canadiens estiment que l'accès à la propriété est important. La majorité d'entre eux évoquent les raisons habituelles : l'accumulation de capitaux et l'épargne pour la retraite.

Fait révélateur, le sondage suggère également que près d'un Canadien sur cinq (15 %) ne pense pas que l'accès à la propriété est important. Près de la moitié des répondants (46 %) affirment que l'achat d'une maison représente une charge financière trop importante.

Le sondage ne propose pas de données historiques, il est donc impossible de savoir si ces chiffres sont en hausse ou en baisse par rapport aux années précédentes.