Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 24 mai 2016

mai 25, 2016, 09:06 by Maria Broekhof

De récentes études suggèrent que les Canadiens maintiennent un niveau limite de dettes à la consommation, mais les conclusions divergent quant à la façon dont les consommateurs gèrent ces dettes.

La dernière analyse du service d’évaluation du crédit TransUnion révèle une augmentation de 2,7 % des dettes à la consommation, pourcentage qui rend compte de toutes les créances excepté les prêts hypothécaires.  La dette moyenne des Canadiens s’établit actuellement à environ 21 350 $. Par région, ce sont les Albertains qui arrivent en tête, avec 27 800 $, tandis que les Québécois affichent le taux le plus bas, avec 17 600 $.

Le caractère troublant de l’étude de TransUnion tient à l’alourdissement du fardeau des emprunteurs dits à risque, qui ont vu leur solde de carte de crédit grimper de près de 6 % en moyenne, dépassant la barre des 6 600 $ en mars.  Sur une note plus positive, les taux de défaut restent très bas.

L’une des principales sociétés d’assurances et sociétés financières au pays a publié un rapport légèrement plus pessimiste tenant compte de la dette hypothécaire.  Selon ce rapport, 4 propriétaires sur 10 au pays se retrouveraient incapables de payer toutes leurs factures au moins une fois par année, et la dette hypothécaire moyenne serait passée à 181 000 $, soit une hausse d’environ 6 000 $ par rapport à l’automne.

L’étude tend également à démontrer que le prix élevé des maisons pousserait certains Canadiens à compromettre leur plan de retraite pour payer leurs dépenses actuelles.