Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 30 mai 2016

mai 30, 2016, 13:24 by Joelle Park

En cette longue semaine, l’établissement du taux de la Banque du Canada a probablement retenu plus d’attention que d’habitude, sachant que personne ne s’attendait à un changement.  Rien n’a changé.  La Banque a maintenu son taux directeur à 0,5 %.

En fait, l’attention se concentrait sur l’énoncé qui accompagnait cette annonce. Tout le monde espérait qu’il exprimerait le point de vue de la banque centrale sur l’économie.  En gros, le deuxième trimestre devrait connaître une croissance plus faible.  C’était évident, mais les feux de forêt qui ont interrompu les activités de production de pétrole à Fort McMurray et dans les environs ont empiré les choses.  Le prochain trimestre devrait apporter de meilleures nouvelles.

La Banque a émis quelques commentaires sur le marché de l’immobilier, mentionnant plus précisément qu’il était encore soumis à de fortes variations d’une région à l’autre et qu’il s’en trouvait, par conséquent, encore plus vulnérable.

Selon l’ACI, les données sur le secteur de l’immobilier du mois d’avril ont établi un record : environ 70 % des marchés locaux ont affiché une hausse – pas seulement Toronto et Vancouver.  En excluant les deux marchés où le coût des résidences est le plus élevé, le prix moyen d’une maison au Canada a augmenté de près de 9 % en avril.