Vous tenir informés : information sur la COVID-19 pour les clients résidentiels et les emprunteurs commerciaux
╲╱

Notre centre d’appel résidentiel connaît des temps d’attente plus longs que la normale.

Si vous êtes client résidentiel, éprouvez des difficultés financières liées à la COVID-19 et avez besoin d’aide pour effectuer vos paiements, veuillez soumettre une demande d’aide financière par l’intermédiaire de Mon Hypothèque.

Si vous êtes un emprunteur commercial qui vit des difficultés financières en raison de la COVID-19, veuillez écrire à notre équipe de paiements à l’adresse commercial.payments@firstnational.ca.

Soyez assurés que nous nous engageons à répondre à tous ceux qui ont communiqué avec nous.

Votre patience est appréciée, et nous vous remercions de votre compréhension.

Fermer

Commentaire sur Les Prêts Hypothécaires Résidentiels pour la semaine du 28 novembre 2016

nov. 28, 2016, 14:05 by User Not Found

Un nouveau sondage met en lumière les durs impacts potentiels de l’endettement sur les propriétaires domiciliaires canadiens. Les résultats d’un sondage mené en ligne par Environics pour le compte d’une grande société d’assurance et de fiducie canadienne suggèrent qu’un pourcentage élevé de propriétaires domiciliaires au Canada ne connaissent pas leur situation financière.

Près d’un quart des répondants ne connaissent pas le montant dont ils disposent dans leur fonds d’urgence. Parmi ceux qui le savent, c’est environ 5000 $ en moyenne. Cependant, 14 % des répondants ont affirmé n’avoir aucun fonds d’urgence.

Près de la moitié des répondants (46 %) affirment qu’ils peineraient à effectuer leurs paiements hypothécaires au bout de moins de six mois si le membre de leur ménage ayant le revenu principal perdait son emploi.

Le sondage expose aussi une grande disparité entre les générations.

Les milléniaux, qui tendent à être les plus exposés à l’endettement, ont tendance à trouver leur taux hypothécaire trop élevé (selon 36 % des répondants). Fait intéressant, environ 41 % des milléniaux pensent avoir les moyens financiers de prendre leur retraite, alors que seulement environ le tiers des membres de la génération X pensent pouvoir se retirer un jour.

Parmi les boomers, 45 % sont persuadés de pouvoir vivre une retraite sûre et 79 % d’entre eux souhaitent continuer d’habiter la maison familiale. Par contre, environ un cinquième (22 %) des boomers ont la quasi-totalité de leurs avoirs investie dans la maison familiale.