Financière First National SEC

Des conseillers chevronnés qui vous aide à vous dépasser

En nous guidant sur vos objectifs, nous appliquons notre expertise, l’importance que nous accordons aux relations, notre esprit entrepreneurial et orienté vers les solutions ainsi que notre culture axée sur le service pour favoriser une collaboration productive et inspirer une confiance profonde. Vous aider à réaliser vos rêves est notre objectif commun et la plus grande mesure de notre valeur.

Mise à jour sur les marchés commerciaux

Lorsque les rendements obligataires varient, vous devez le savoir. Faites-vous livrer quotidiennement les plus récentes données sur les taux d'intérêt directement dans votre boîte de courriel.

Inscrivez-vous maintenant

Financements récents

Forts de notre expertise avec la SCHL, de notre vaste portefeuille de produits, de nos divers experts et de notre réactivité, nous avons réalisé un véritable travail de pionnier en finançant de nouvelles constructions à visée tant locative que générale ainsi que des entreprises immobilières en plein essor. 

Prenez financements récents ici

Apprenez à mieux nous connaître

First National aborde chaque situation à partir de la perspective de la personne qu’elle sert. Nous ne sommes pas de simples prêteurs. Nous sommes passionnés par le secteur de l’immobilier commercial et par nos clients, ceux-là même qui l’alimentent.

À la rencontre de notre équipe commerciale

Ressources et connaissances nouvelles

Bénéficiez des observations et des perspectives d’experts pour éclairer et orienter vos décisions en matière d’immobilier commercial.

Perspectives d’un emprunteur : Wing Choy, directeur, finance d’entreprise, Conundrum Capital Corporation

  • Financière First National SEC

Wing Choy est membre de l’équipe de Conundrum Capital depuis maintenant 11 ans. Il s’était joint à l’équipe comme analyste financier responsable de la modélisation financière. Il s’occupait aussi de tous les calculs autres que les calculs comptables. En 2012, il s’est porté seul responsable du financement pour Conundrum.

Conundrum Capital Corporation est une société privée de gestion de placements qui conçoit et déploie des solutions immobilières innovantes pour répondre aux besoins en matière d’investissement d’investisseurs institutionnels et privés au Canada et à l’étranger. Fondée en 2000 par une équipe de haute direction dont les membres travaillaient ensemble depuis 1990, Conundrum a acquis et gère des actifs d’une valeur totale de plus de 4,3 milliards de dollars canadiens.

Wing partage ses points de vue sur le marché de l’Ontario, de possibles occasions à saisir et la vision de croissance de Conundrum. Aussi, il explique pourquoi la souplesse et l’ingéniosité dont First National font preuve cadrent parfaitement avec le modèle d’entreprise axé sur le rendement de Conundrum.

Quelles sont vos perspectives concernant le marché de l’Ontario?
WC : Le marché est très solide. Nous observons un afflux continu de capitaux institutionnels provenant de partout au Canada et dans le monde. Plus précisément, nous observons une tendance haussière constante dans le Grand Toronto et à Ottawa. Vu le coût de plus en plus élevé des maisons unifamiliales et un marché de la copropriété en surchauffe, de plus en plus de gens se tournent vers la location comme option à plus long terme. Par conséquent, les immeubles résidentiels multifamiliaux demeureront une option très attrayante pour les investisseurs institutionnels.

Où se trouvent les possibilités selon vous?
WC : L’Ontario compte un grand nombre de plus vieux immeubles qui sont sous-capitalisés. Préoccupés principalement par leur flux de trésorerie, les propriétaires n’ont pas investi dans l’entretien de leurs immeubles vieillissants. En partenariat avec nos investisseurs, nous sommes en mesure d’acheter ces immeubles et de les transformer en produits de qualité susceptibles d’attirer des locataires de grand calibre et de commander des loyers plus élevés.

Quelle est votre vision en matière de croissance?
WC : Nous nous concentrons sur la transformation de vieux immeubles sous-capitalisés en produits de calibre institutionnel. Notre équipe de direction a les compétences et la longévité nécessaires pour exécuter cette stratégie au niveau le plus élevé. L’objectif est de transformer les immeubles, d’attirer de nouveaux locataires et d’accroître les valeurs d’évaluation.

Quel soutien First National vous apporte-t-elle dans la poursuite de vos objectifs de croissance?
WC : Je me tourne vers First National pour du financement et de l’information sur le marché. Je travaille étroitement avec Brian Kimmel. Nous jasons tout le temps à propos de la compression des taux d’actualisation et de récents prix établis en fonction de données et de tendances de marché. En comparant mes notes avec les siennes, je mesure mieux quels marchés sont en ébullition et quels n’offrent aucun potentiel sur le plan des emplacements et des locateurs.

Brian est également une excellente ressource en matière de renseignements de financement. Il est toujours prêt à partager ses idées sur le spectre de prêts (capitalisé à l’échéance, SCHL, conventionnel, TACHC) et ses perspectives en regard de périodes d’amortissement et de taux d’intérêt.

Sur la base de votre expérience, comment First National fait-elle la démonstration qu’elle est « plus qu’un simple prêteur »?
WC : First National est capable de structurer des montages faisant preuve d’une grande créativité. Notre entreprise carbure aux rendements. Par conséquent, le moment du taux d’intérêt et le montant du prêt nous sont importants pour optimiser nos rendements. Habituellement, dans l’industrie, nombre de prêteurs préfèrent des montages clé en main. Donc, il y a peu de place pour la flexibilité. Mais First National démontre une plus grande ouverture.

Nous avons mené quelques transactions de prêts capitalisés à l’échéance avec First National. Plusieurs des immeubles que nous acquérons sont sous-capitalisés et ne génèrent pas beaucoup en trésorerie au moment où nous les acquérons. Toutefois, une fois que nous les avons repositionnés, leur trésorerie s’améliore considérablement.

Des prêts capitalisés à l’échéance nous permettent de réaliser notre stratégie de deux façons. D’abord, ces prêts nous aident à mettre la main sur des capitaux pour repositionner les immeubles. Ensuite, ils réduisent nos sorties de fonds et commandent un meilleur taux de rentabilité interne, ce qui représente un paramètre fondamental pour notre entreprise.

Qu’est-ce qui ressort le plus de votre relation de travail avec First National?
WC : Brian est résolument axé sur ses clients. Il est prêt à écouter, enthousiaste à l’idée d’aider, ouvert à la créativité et à l’aise de répondre à nos besoins. Cette souplesse nous rend à l’aise de partager nos exigences et nous inspire la confiance de savoir que nous pouvons compter sur quelqu’un qui souhaite sincèrement nous aider à réaliser nos objectifs.

Aussi, j’apprécie les vastes connaissances auxquelles j’ai accès, surtout lorsqu’il est question de la SCHL. Nous avons récemment mené un dossier de prêt assuré par la SCHL. Brian nous a guidés dans le processus et la réglementation une étape à la fois. Il nous a fourni d’excellentes suggestions ainsi que de précieux conseils pour nous aider à approcher la SCHL et à la saisir de nos besoins de financement. Il a proposé une excellente stratégie qui nous a aidés à obtenir un prêt d’un montant attrayant.

 

Perspectives d’un emprunteur : Wing Choy, directeur, finance d’entreprise, Conundrum Capital Corporation

  • Financière First National SEC

Wing Choy est membre de l’équipe de Conundrum Capital depuis maintenant 11 ans. Il s’était joint à l’équipe comme analyste financier responsable de la modélisation financière. Il s’occupait aussi de tous les calculs autres que les calculs comptables. En 2012, il s’est porté seul responsable du financement pour Conundrum.

Conundrum Capital Corporation est une société privée de gestion de placements qui conçoit et déploie des solutions immobilières innovantes pour répondre aux besoins en matière d’investissement d’investisseurs institutionnels et privés au Canada et à l’étranger. Fondée en 2000 par une équipe de haute direction dont les membres travaillaient ensemble depuis 1990, Conundrum a acquis et gère des actifs d’une valeur totale de plus de 4,3 milliards de dollars canadiens.

Wing partage ses points de vue sur le marché de l’Ontario, de possibles occasions à saisir et la vision de croissance de Conundrum. Aussi, il explique pourquoi la souplesse et l’ingéniosité dont First National font preuve cadrent parfaitement avec le modèle d’entreprise axé sur le rendement de Conundrum.

Quelles sont vos perspectives concernant le marché de l’Ontario?
WC : Le marché est très solide. Nous observons un afflux continu de capitaux institutionnels provenant de partout au Canada et dans le monde. Plus précisément, nous observons une tendance haussière constante dans le Grand Toronto et à Ottawa. Vu le coût de plus en plus élevé des maisons unifamiliales et un marché de la copropriété en surchauffe, de plus en plus de gens se tournent vers la location comme option à plus long terme. Par conséquent, les immeubles résidentiels multifamiliaux demeureront une option très attrayante pour les investisseurs institutionnels.

Où se trouvent les possibilités selon vous?
WC : L’Ontario compte un grand nombre de plus vieux immeubles qui sont sous-capitalisés. Préoccupés principalement par leur flux de trésorerie, les propriétaires n’ont pas investi dans l’entretien de leurs immeubles vieillissants. En partenariat avec nos investisseurs, nous sommes en mesure d’acheter ces immeubles et de les transformer en produits de qualité susceptibles d’attirer des locataires de grand calibre et de commander des loyers plus élevés.

Quelle est votre vision en matière de croissance?
WC : Nous nous concentrons sur la transformation de vieux immeubles sous-capitalisés en produits de calibre institutionnel. Notre équipe de direction a les compétences et la longévité nécessaires pour exécuter cette stratégie au niveau le plus élevé. L’objectif est de transformer les immeubles, d’attirer de nouveaux locataires et d’accroître les valeurs d’évaluation.

Quel soutien First National vous apporte-t-elle dans la poursuite de vos objectifs de croissance?
WC : Je me tourne vers First National pour du financement et de l’information sur le marché. Je travaille étroitement avec Brian Kimmel. Nous jasons tout le temps à propos de la compression des taux d’actualisation et de récents prix établis en fonction de données et de tendances de marché. En comparant mes notes avec les siennes, je mesure mieux quels marchés sont en ébullition et quels n’offrent aucun potentiel sur le plan des emplacements et des locateurs.

Brian est également une excellente ressource en matière de renseignements de financement. Il est toujours prêt à partager ses idées sur le spectre de prêts (capitalisé à l’échéance, SCHL, conventionnel, TACHC) et ses perspectives en regard de périodes d’amortissement et de taux d’intérêt.

Sur la base de votre expérience, comment First National fait-elle la démonstration qu’elle est « plus qu’un simple prêteur »?
WC : First National est capable de structurer des montages faisant preuve d’une grande créativité. Notre entreprise carbure aux rendements. Par conséquent, le moment du taux d’intérêt et le montant du prêt nous sont importants pour optimiser nos rendements. Habituellement, dans l’industrie, nombre de prêteurs préfèrent des montages clé en main. Donc, il y a peu de place pour la flexibilité. Mais First National démontre une plus grande ouverture.

Nous avons mené quelques transactions de prêts capitalisés à l’échéance avec First National. Plusieurs des immeubles que nous acquérons sont sous-capitalisés et ne génèrent pas beaucoup en trésorerie au moment où nous les acquérons. Toutefois, une fois que nous les avons repositionnés, leur trésorerie s’améliore considérablement.

Des prêts capitalisés à l’échéance nous permettent de réaliser notre stratégie de deux façons. D’abord, ces prêts nous aident à mettre la main sur des capitaux pour repositionner les immeubles. Ensuite, ils réduisent nos sorties de fonds et commandent un meilleur taux de rentabilité interne, ce qui représente un paramètre fondamental pour notre entreprise.

Qu’est-ce qui ressort le plus de votre relation de travail avec First National?
WC : Brian est résolument axé sur ses clients. Il est prêt à écouter, enthousiaste à l’idée d’aider, ouvert à la créativité et à l’aise de répondre à nos besoins. Cette souplesse nous rend à l’aise de partager nos exigences et nous inspire la confiance de savoir que nous pouvons compter sur quelqu’un qui souhaite sincèrement nous aider à réaliser nos objectifs.

Aussi, j’apprécie les vastes connaissances auxquelles j’ai accès, surtout lorsqu’il est question de la SCHL. Nous avons récemment mené un dossier de prêt assuré par la SCHL. Brian nous a guidés dans le processus et la réglementation une étape à la fois. Il nous a fourni d’excellentes suggestions ainsi que de précieux conseils pour nous aider à approcher la SCHL et à la saisir de nos besoins de financement. Il a proposé une excellente stratégie qui nous a aidés à obtenir un prêt d’un montant attrayant.

 

Perspectives d’un emprunteur : Wing Choy, directeur, finance d’entreprise, Conundrum Capital Corporation

  • Financière First National SEC

Wing Choy est membre de l’équipe de Conundrum Capital depuis maintenant 11 ans. Il s’était joint à l’équipe comme analyste financier responsable de la modélisation financière. Il s’occupait aussi de tous les calculs autres que les calculs comptables. En 2012, il s’est porté seul responsable du financement pour Conundrum.

Conundrum Capital Corporation est une société privée de gestion de placements qui conçoit et déploie des solutions immobilières innovantes pour répondre aux besoins en matière d’investissement d’investisseurs institutionnels et privés au Canada et à l’étranger. Fondée en 2000 par une équipe de haute direction dont les membres travaillaient ensemble depuis 1990, Conundrum a acquis et gère des actifs d’une valeur totale de plus de 4,3 milliards de dollars canadiens.

Wing partage ses points de vue sur le marché de l’Ontario, de possibles occasions à saisir et la vision de croissance de Conundrum. Aussi, il explique pourquoi la souplesse et l’ingéniosité dont First National font preuve cadrent parfaitement avec le modèle d’entreprise axé sur le rendement de Conundrum.

Quelles sont vos perspectives concernant le marché de l’Ontario?
WC : Le marché est très solide. Nous observons un afflux continu de capitaux institutionnels provenant de partout au Canada et dans le monde. Plus précisément, nous observons une tendance haussière constante dans le Grand Toronto et à Ottawa. Vu le coût de plus en plus élevé des maisons unifamiliales et un marché de la copropriété en surchauffe, de plus en plus de gens se tournent vers la location comme option à plus long terme. Par conséquent, les immeubles résidentiels multifamiliaux demeureront une option très attrayante pour les investisseurs institutionnels.

Où se trouvent les possibilités selon vous?
WC : L’Ontario compte un grand nombre de plus vieux immeubles qui sont sous-capitalisés. Préoccupés principalement par leur flux de trésorerie, les propriétaires n’ont pas investi dans l’entretien de leurs immeubles vieillissants. En partenariat avec nos investisseurs, nous sommes en mesure d’acheter ces immeubles et de les transformer en produits de qualité susceptibles d’attirer des locataires de grand calibre et de commander des loyers plus élevés.

Quelle est votre vision en matière de croissance?
WC : Nous nous concentrons sur la transformation de vieux immeubles sous-capitalisés en produits de calibre institutionnel. Notre équipe de direction a les compétences et la longévité nécessaires pour exécuter cette stratégie au niveau le plus élevé. L’objectif est de transformer les immeubles, d’attirer de nouveaux locataires et d’accroître les valeurs d’évaluation.

Quel soutien First National vous apporte-t-elle dans la poursuite de vos objectifs de croissance?
WC : Je me tourne vers First National pour du financement et de l’information sur le marché. Je travaille étroitement avec Brian Kimmel. Nous jasons tout le temps à propos de la compression des taux d’actualisation et de récents prix établis en fonction de données et de tendances de marché. En comparant mes notes avec les siennes, je mesure mieux quels marchés sont en ébullition et quels n’offrent aucun potentiel sur le plan des emplacements et des locateurs.

Brian est également une excellente ressource en matière de renseignements de financement. Il est toujours prêt à partager ses idées sur le spectre de prêts (capitalisé à l’échéance, SCHL, conventionnel, TACHC) et ses perspectives en regard de périodes d’amortissement et de taux d’intérêt.

Sur la base de votre expérience, comment First National fait-elle la démonstration qu’elle est « plus qu’un simple prêteur »?
WC : First National est capable de structurer des montages faisant preuve d’une grande créativité. Notre entreprise carbure aux rendements. Par conséquent, le moment du taux d’intérêt et le montant du prêt nous sont importants pour optimiser nos rendements. Habituellement, dans l’industrie, nombre de prêteurs préfèrent des montages clé en main. Donc, il y a peu de place pour la flexibilité. Mais First National démontre une plus grande ouverture.

Nous avons mené quelques transactions de prêts capitalisés à l’échéance avec First National. Plusieurs des immeubles que nous acquérons sont sous-capitalisés et ne génèrent pas beaucoup en trésorerie au moment où nous les acquérons. Toutefois, une fois que nous les avons repositionnés, leur trésorerie s’améliore considérablement.

Des prêts capitalisés à l’échéance nous permettent de réaliser notre stratégie de deux façons. D’abord, ces prêts nous aident à mettre la main sur des capitaux pour repositionner les immeubles. Ensuite, ils réduisent nos sorties de fonds et commandent un meilleur taux de rentabilité interne, ce qui représente un paramètre fondamental pour notre entreprise.

Qu’est-ce qui ressort le plus de votre relation de travail avec First National?
WC : Brian est résolument axé sur ses clients. Il est prêt à écouter, enthousiaste à l’idée d’aider, ouvert à la créativité et à l’aise de répondre à nos besoins. Cette souplesse nous rend à l’aise de partager nos exigences et nous inspire la confiance de savoir que nous pouvons compter sur quelqu’un qui souhaite sincèrement nous aider à réaliser nos objectifs.

Aussi, j’apprécie les vastes connaissances auxquelles j’ai accès, surtout lorsqu’il est question de la SCHL. Nous avons récemment mené un dossier de prêt assuré par la SCHL. Brian nous a guidés dans le processus et la réglementation une étape à la fois. Il nous a fourni d’excellentes suggestions ainsi que de précieux conseils pour nous aider à approcher la SCHL et à la saisir de nos besoins de financement. Il a proposé une excellente stratégie qui nous a aidés à obtenir un prêt d’un montant attrayant.

 

Perspectives d’un emprunteur : Wing Choy, directeur, finance d’entreprise, Conundrum Capital Corporation

  • Financière First National SEC

Wing Choy est membre de l’équipe de Conundrum Capital depuis maintenant 11 ans. Il s’était joint à l’équipe comme analyste financier responsable de la modélisation financière. Il s’occupait aussi de tous les calculs autres que les calculs comptables. En 2012, il s’est porté seul responsable du financement pour Conundrum.

Conundrum Capital Corporation est une société privée de gestion de placements qui conçoit et déploie des solutions immobilières innovantes pour répondre aux besoins en matière d’investissement d’investisseurs institutionnels et privés au Canada et à l’étranger. Fondée en 2000 par une équipe de haute direction dont les membres travaillaient ensemble depuis 1990, Conundrum a acquis et gère des actifs d’une valeur totale de plus de 4,3 milliards de dollars canadiens.

Wing partage ses points de vue sur le marché de l’Ontario, de possibles occasions à saisir et la vision de croissance de Conundrum. Aussi, il explique pourquoi la souplesse et l’ingéniosité dont First National font preuve cadrent parfaitement avec le modèle d’entreprise axé sur le rendement de Conundrum.

Quelles sont vos perspectives concernant le marché de l’Ontario?
WC : Le marché est très solide. Nous observons un afflux continu de capitaux institutionnels provenant de partout au Canada et dans le monde. Plus précisément, nous observons une tendance haussière constante dans le Grand Toronto et à Ottawa. Vu le coût de plus en plus élevé des maisons unifamiliales et un marché de la copropriété en surchauffe, de plus en plus de gens se tournent vers la location comme option à plus long terme. Par conséquent, les immeubles résidentiels multifamiliaux demeureront une option très attrayante pour les investisseurs institutionnels.

Où se trouvent les possibilités selon vous?
WC : L’Ontario compte un grand nombre de plus vieux immeubles qui sont sous-capitalisés. Préoccupés principalement par leur flux de trésorerie, les propriétaires n’ont pas investi dans l’entretien de leurs immeubles vieillissants. En partenariat avec nos investisseurs, nous sommes en mesure d’acheter ces immeubles et de les transformer en produits de qualité susceptibles d’attirer des locataires de grand calibre et de commander des loyers plus élevés.

Quelle est votre vision en matière de croissance?
WC : Nous nous concentrons sur la transformation de vieux immeubles sous-capitalisés en produits de calibre institutionnel. Notre équipe de direction a les compétences et la longévité nécessaires pour exécuter cette stratégie au niveau le plus élevé. L’objectif est de transformer les immeubles, d’attirer de nouveaux locataires et d’accroître les valeurs d’évaluation.

Quel soutien First National vous apporte-t-elle dans la poursuite de vos objectifs de croissance?
WC : Je me tourne vers First National pour du financement et de l’information sur le marché. Je travaille étroitement avec Brian Kimmel. Nous jasons tout le temps à propos de la compression des taux d’actualisation et de récents prix établis en fonction de données et de tendances de marché. En comparant mes notes avec les siennes, je mesure mieux quels marchés sont en ébullition et quels n’offrent aucun potentiel sur le plan des emplacements et des locateurs.

Brian est également une excellente ressource en matière de renseignements de financement. Il est toujours prêt à partager ses idées sur le spectre de prêts (capitalisé à l’échéance, SCHL, conventionnel, TACHC) et ses perspectives en regard de périodes d’amortissement et de taux d’intérêt.

Sur la base de votre expérience, comment First National fait-elle la démonstration qu’elle est « plus qu’un simple prêteur »?
WC : First National est capable de structurer des montages faisant preuve d’une grande créativité. Notre entreprise carbure aux rendements. Par conséquent, le moment du taux d’intérêt et le montant du prêt nous sont importants pour optimiser nos rendements. Habituellement, dans l’industrie, nombre de prêteurs préfèrent des montages clé en main. Donc, il y a peu de place pour la flexibilité. Mais First National démontre une plus grande ouverture.

Nous avons mené quelques transactions de prêts capitalisés à l’échéance avec First National. Plusieurs des immeubles que nous acquérons sont sous-capitalisés et ne génèrent pas beaucoup en trésorerie au moment où nous les acquérons. Toutefois, une fois que nous les avons repositionnés, leur trésorerie s’améliore considérablement.

Des prêts capitalisés à l’échéance nous permettent de réaliser notre stratégie de deux façons. D’abord, ces prêts nous aident à mettre la main sur des capitaux pour repositionner les immeubles. Ensuite, ils réduisent nos sorties de fonds et commandent un meilleur taux de rentabilité interne, ce qui représente un paramètre fondamental pour notre entreprise.

Qu’est-ce qui ressort le plus de votre relation de travail avec First National?
WC : Brian est résolument axé sur ses clients. Il est prêt à écouter, enthousiaste à l’idée d’aider, ouvert à la créativité et à l’aise de répondre à nos besoins. Cette souplesse nous rend à l’aise de partager nos exigences et nous inspire la confiance de savoir que nous pouvons compter sur quelqu’un qui souhaite sincèrement nous aider à réaliser nos objectifs.

Aussi, j’apprécie les vastes connaissances auxquelles j’ai accès, surtout lorsqu’il est question de la SCHL. Nous avons récemment mené un dossier de prêt assuré par la SCHL. Brian nous a guidés dans le processus et la réglementation une étape à la fois. Il nous a fourni d’excellentes suggestions ainsi que de précieux conseils pour nous aider à approcher la SCHL et à la saisir de nos besoins de financement. Il a proposé une excellente stratégie qui nous a aidés à obtenir un prêt d’un montant attrayant.

 

Pourquoi nos clients nous choisissent et nous recommandent

De la sophistication de notre culture d’entreprise à la façon dont nous nous engageons avec nos clients et livrons pour eux, nous avons gagné la confiance et les recommandations de nos clients emprunteurs.

Apprenez-en plus

geen-building

Solutions hypothécaires

La synergie de notre structure et de notre culture permet aux conseillers d’innover de manière ciblée et de mettre en œuvre de manière décisive des solutions intelligentes en matière de risques qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.