Ressources et observations

Des perspectives originales et des points de vue personnels sur les développements et les tendances dans l'industrie.

Commentaire sur les marchés : Dernières nouvelles sur les rendements obligataires et ce que cela signifie pour les emprunteurs.

juil. 26, 2019
Mise à jour sur les marchés de capitaux
Financière First National SEC

Bonjour,

Le commentaire sera bref aujourd’hui. Après tout, les jours ne font que raccourcir et l’hiver commence dans à peine 128 jours. Carpe diem.  Je souhaite pour vous que vous lisez ceci sur un quai ensoleillé, un Aperol Spritz à la main. Sinon, j’espère à tout le moins que votre poste de travail est près d’une fenêtre qui laisse plomber une lumière importune sur votre écran. Je ne sais pas si c’est votre cas, mais c’est le mien.

Cela fait vraiment partie des petits plaisirs de la vie.

Taux et obligations

Que s’est-il passé du côté des rendements la semaine dernière? Si vous êtes un emprunteur, vous avez de la chance : les rendements obligataires ont baissé. Actuellement, l’obligation de 5 ans du GdC affiche un rendement de 1,38 % et celle de 10 ans, un rendement de 1,46 %. Par rapport à vendredi dernier, l’obligation de 5 ans a baissé de 3 pb et celle de 10 ans, de 4 pb. C’est presque un déplacement parallèle de la courbe des rendements, comme vous l’avez étudié dans vos cours d’intro à l’économie.

La courbe des OHC a réagi de façon similaire d’une semaine à l’autre. Actuellement, l’OHC de 5 ans donne un rendement de 1,70 %, alors qu’il était d’environ 1,73 % vendredi dernier. Le rendement de l’OHC de 10 ans, qui est actuellement de 1,86 %, était de 1,90 % la semaine dernière. Comme je vous l’ai dit, c’est un peu comme la courbe des obligations du GdC. Si l’on compare ces rendements obligataires à ceux de la même période l’an dernier, on constate que les OHC et les obligations du GdC de 5/10 ans ont toutes perdu environ de 81 à 84 pb.

Je suis peut-être le seul à le penser, mais il est intéressant de noter que si l’on examine la courbe des rendements canadienne, l’obligation dont le rendement est le plus faible est en fait l’obligation de 5 ans du gouvernement du Canada. Pour ceux qui ne sont pas des initiés, ce n’est pas une courbe typique. Historiquement, les courbes de rendement tracées en fonction du rendement et de la teneur devraient afficher une pente ascendante en raison de facteurs comme les liquidités et les primes de terme. Autrement dit, à l’heure actuelle, il est plus coûteux d’emprunter à court terme, disons sur trois mois (rendement de 1,64 %) que sur le marché à cinq ans. Qu’est-ce que cela veut dire? Cela pourrait signifier que notre courbe est, relativement, la plus plate de tous pays du G7 et qu’elle est donc plutôt inconséquente. Ou encore, cela pourrait signifier que les rendements des obligations de 5 ans sont vraiment bas et que les prêts hypothécaires commerciaux de 5 ans semblent être une très bonne affaire à l’heure actuelle. Si cela vous intéresse, je connais des gens qui seront heureux de vous aider.

Du côté des émissions d’obligations cette semaine, Exportation et développement Canada a émis 500 millions de dollars en obligations de 5 ans à un écart de +31,5 pb par rapport à celles du Canada. Ce qui est drôle, parce que les OHC de 5 ans se négocient à un écart de +31 pb par rapport à celles du Canada. Et elles sont adossées à des TH LNH. Et on compte 11,5 milliards de dollars en souffrance. Misère.

Autres nouvelles

Aucune nouvelle économique importante pour le Canada cette semaine. On m’a dit que les statisticiens de Statistique Canada s’affairent cette semaine à préparer leur liste de repêchage de ligue fantasy. Nous avons tout de même reçu les données mensuelles sur les ventes pour le commerce de gros et les résultats du mois de mai sont inférieurs aux prévisions. Les prévisions étaient de +0,5 %, mais le résultat est de -1,8 %. Cela n’a pas eu de graves répercussions, puisque les prévisions en vue de la publication, la semaine prochaine, des données sur le PIB pour le T2 sont demeurées inchangées à +2,2 %.

Les plus grosses nouvelles proviennent du sud de la frontière, et non, je ne parle pas du rapport Mueller. Le PIB américain a été publié ce matin, et on y trouve du bon et du mauvais. Le chiffre trimestriel « annualisé » est plus élevé que prévu à 2,1 % contre les attentes de 1,8 %. Ce résultat n’appuie pas une baisse de taux par la Fed. Toutefois, la faiblesse des investissements commerciaux et des exportations a été pire que prévu. Ces résultats viennent appuyer une baisse de taux. Les probabilités que la Fed baisse les taux la semaine prochaine sont de 100 %. La probabilité d’une baisse de 25 pb est de 83 % et celle d’une baisse de 50 pb est de 17 %.

Finalement, dans le plus merveilleux article qu’elle a jamais publié, la CBC nous révèle que les millénariaux sont apparemment plus susceptibles de choisir leur conjoint en fonction de leur maison que de leur apparence physique. Seulement 2,7 % des répondants au sondage ont affirmé avoir choisi leur conjoint en fonction de leur apparence contre 12,7 % qui ont choisi des qualités liées à la propriété. Il me semble avoir déjà lu des trucs sur le biais méthodologique dans un manuel de psychologie.

Quoi qu’il en soit, c’est ça qui est ça. Oubliez Tinder chers collègues millénariaux, pour trouver l’âme sœur vous feriez mieux de vous rendre sur MLS pour voir la superficie et l’aménagement que vous pouvez vous permettre.

Prenez le temps de prendre un bon brunch ce week-end!

Andrew

Notre équipe

Communiquez avec un de nos experts dès aujourd'hui