Ressources et observations

Des perspectives originales et des points de vue personnels sur les développements et les tendances dans l'industrie.

Commentaire sur les marchés : Examen de la réunion du FOMC et aperçu des OHC

août 2, 2019
Mise à jour sur les marchés de capitaux
Jason Ellis, chef de l’exploitation

Bonjour,

Allô? Il y a quelqu’un? Hochez la tête si vous pouvez m’entendre...

Nous sommes un vendredi de long weekend et les marchés obligataires ferment tôt aujourd’hui. Donc, n’oubliez pas de négocier vos obligations et de couvrir vos prêts hypothécaires avant l’heure du lunch.

Pour souligner cette demi-journée sur le marché obligataire, la publication d’aujourd’hui sera à moitié moins longue qu’à l’habitude. Nous sommes tous très affairés, alors allons-y. Détendez-vous... nous n’allons voir que les faits essentiels.

Cette semaine peut se résumer à trois événements clés. La baisse du taux du FOMC de mercredi, le tweet de Trump sur la Chine de jeudi et les emplois non agricoles aux États-Unis ce matin.

FOMC

À l’une des réunions du FOMC les plus attendues de l’histoire récente, les marchés prévoyaient une probabilité de 100 % d’une baisse de taux d’au moins 25 pb et la Fed a répondu aux attentes. Le président Powell a mis l’accent sur les incertitudes à l’échelle mondiale et la modération des pressions inflationnistes pour justifier ce « rajustement de milieu de cycle » de la politique monétaire. Le marché a interprété cette explication comme étant agressive par rapport aux attentes. Autrement dit, cela ne devrait pas marquer le début d’un long cycle d’assouplissement. Le marché a réagi en réduisant la probabilité que de nouvelles baisses de taux entraînent l’aplatissement de la courbe des rendements.

Parallèlement à l’annonce de la Fed, le PIB canadien de mai a dépassé les attentes mercredi à +1,4 % par rapport à l’année précédente. Le consensus était de +1,3 % contre +1,5 % en avril.

Le tweet qui a fait le tour du monde

L’annonce soudaine du président Donald « Tarif » Trump, jeudi après-midi, qu’il prévoyait imposer un « petit tarif additionnel de 10 % » sur les 300 milliards de dollars restants de marchandises chinoises importées annuellement a produit une onde de choc dans les marchés. Trump a également exprimé une profonde insatisfaction à l’égard des propos prudents tenus par la Fed après la réduction des taux. Mis ensemble, ces commentaires ont déclenché une forte remontée des obligations et les taux ont chuté sur l’ensemble de la courbe, la chute atteignant parfois de 8 pb.

Emplois non agricoles

Plus tôt ce matin, nous avons appris que l’économie américaine a créé 164 000 emplois en juillet, conformément aux attentes. Le taux de chômage s’est maintenu à 3,7 %. Les salaires ont augmenté de 3,2 % par rapport à l’année précédente, un taux qui demeure supérieur à l’inflation. Rien de trop choquant et le marché a réagi de façon modérée à ces données.

Aperçu des OHC

Ce mois-ci, nous prévoyons que les opérations sur OHC à taux fixe de 10 ans et à taux variable de 5 ans seront lancées le 13 août. L’obligation de 10 ans sera une réouverture de celle qui arrive à échéance en septembre 2029. Les niveaux actuels du marché suggèrent des prix se situant autour de GdC+42 comparativement à GdC+46 lorsque l’obligation a été émise pour la première fois en mai. C’est intéressant.

L’obligation à taux variable sera une réouverture de celle qui arrive à échéance en septembre 2024 et les niveaux actuels du marché suggèrent des prix autour de CDOR-1 pb. Par ailleurs, RBC a émis cette semaine une obligation à taux variable d’un an à CDOR+5.

Nouvelle exclusive du service Montage de prêts commerciaux

Jeremy Wedgbury, vice-président directeur, Montage de prêts commerciaux et grand créateur de plateaux de charcuteries, est heureux d’annoncer un volume record de nouveaux prêts hypothécaires commerciaux de 2,6 milliards de dollars au deuxième trimestre, soit une augmentation de 50 % par rapport au chiffre de 1,7 milliard de dollars l’an dernier. Cette nouvelle exclusive est approuvée par le gars de la trésorerie.

Mot de la fin

Voici un brin de sagesse du philosophe zen Basho. « Une flûte sans trous n’est pas une flûte. Un beigne sans trou est une danoise. » Basho était un petit comique.

Passez un bon weekend.

Le gars de la trésorerie

Notre équipe

Communiquez avec un de nos experts dès aujourd'hui