Ressources et observations

Des perspectives originales et des points de vue personnels sur les développements et les tendances dans l'industrie.

Commentaire sur les marchés : une mise à jour sur les taux d’intérêt et les rendements obligataires cette semaine

juil. 19, 2019
Mise à jour sur les marchés de capitaux
Jason Ellis, chef de l’exploitation

Salutations aux participants du marché des hypothèques!

C’est le lendemain de la croisière du comité social de First National et me voilà assis ici en train d’écrire ce commentaire, alors que j’ai l’impression que l’assiduité et la productivité au travail pourraient en souffrir ici aujourd’hui. Je n’ai pas encore eu vent du rapport officiel des RH, mais il est à espérer que tout le monde s’est comporté admirablement. Le gars de la trésorerie n’a pas pu participer à la croisière. Je vais donc profiter de ce temps tranquille au bureau pour vous mettre à jour sur ce qui s’est passé depuis mon dernier commentaire d’il y a deux vendredis.

Vous vous rappellerez peut-être qu’il y avait eu une flambée des ventes d’obligations à la suite de l’annonce, le 5 juillet, de solides résultats relatifs à l’emploi. Le taux des obligations du GdC de 5 ans a frôlé 1,60 % dans les jours qui ont suivi, soit nettement plus que le taux anémique de 1,30 % à la fin de juin. Depuis, les obligations ont rebondi et le rendement des obligations de 5 ans a redescendu jusqu’à 1,40 %.

Pourquoi exactement les taux ont-ils baissé de 20 points de base au cours de la dernière semaine et demie? C’est une information classifiée. Je pourrais vous en faire part, mais il me faudrait ensuite vous tuer. Chose certaine, il y a plus d’acheteurs que de vendeurs. Mercredi, les données concernant l’indice des prix à la consommation n’avaient rien de surprenant, le taux d’inflation s’affichant à 2,0 %. Cependant, le marché obligataire a réagi impulsivement, entraînant les taux à la hausse. Pour le reste, c’est largement attribuable aux commentaires émis par certains membres du FOMC, laissant entendre que la Réserve fédérale pourrait décréter une baisse de taux pouvant atteindre 50 points de base lors de sa réunion la semaine prochaine. Depuis, la Fed a pris la parole publiquement pour « clarifier » les commentaires « académiques » et modérer les attentes du marché. À titre confidentiel, les membres du FOMC coupables d’avoir formulé des commentaires sont soumis à des simulations de noyade à Guantanamo Bay en guise de représailles.

Quant aux taux d’intérêt, le taux de référence utilisé par la Banque du Canada pour établir l’admissibilité à un prêt de 5 ans baisse (enfin) de 5,34 % à 5,19 %. Cela faisait un an que le taux avait été haussé à 5,34 %. Cette baisse se faisait attendre depuis longtemps, car l’écart entre les taux hypothécaires réels et le taux de référence s’est élargi considérablement. Dans le marché résidentiel, les emprunteurs hypothécaires doit se qualifier en fonction du taux le plus élevé entre le taux du coupon majoré de 2,00 % et le taux de référence. Étant donné que les taux réels d’un prêt hypothécaire de 5 ans sont inférieurs à 3,00 %, le taux de référence est depuis longtemps le facteur contraignant pour ce qui est de l’admissibilité des emprunteurs. À la marge, il s’agit d’un développement haussier pour les emprunteurs résidentiels.

Nouvelles émissions

Mercredi, Eagle Credit Card Trust (ou PC Financial, si vous le préférez) a procédé à l’émission de 250 millions de dollars de TACM, dont 232 millions de dollars de billets AAA de 5 ans au prix de GdC+77.

Hier, la Banque Scotia a émis pour 1,1 milliard de dollars de TH LNH de 5 ans. Il s’agit de la quatrième émission consortiale de TH LNH depuis le début de 2019, portant la valeur totale des émissions à 2,7 milliards de dollars par rapport à 1,2 milliard de dollars au cours de la même période l’an dernier. Le prix de l’offre est dans le bas de la fourchette, à GdC+46. C’est 6 points de base de moins que la dernière émission consortiale de la Banque Laurentienne en juin (GdC+52). C’est une bonne nouvelle pour tous les gars de la trésorerie.

Aussi, hier, la Banque Royale a annoncé une offre de 1,5 milliard de dollars de billets subordonnées A au titre de fonds propres d’urgence en cas de non-viabilité (FPUNV). À GdC+132, le prix de l’offre est dans le bas des écarts indicateurs. Lors d’un événement déclencheur, les billets au titre de FPOUNV sont convertis entièrement et en permanence en actions ordinaires de la banque.

Enfin, CI Financial a aussi été présente dans le marché, proposant une offre de 300 millions de dollars de débentures de cote BBB (élevée) de 5 ans au prix de GdC+178, ce qui est également dans le bas de la fourchette.

Comme les bonnes gens des marchés de capitaux d’emprunt aiment dire, lorsque les canards se mettent à jacasser, nourrissez-les!

Autres nouvelles

En matière de produits de consommation, PepsiCo fait l’acquisition du Pioneer Food Group d’Afrique du Sud. On ne sait pas encore si la populaire marque de jus « Liqui-Fruit » de Pioneer aboutira sur les tablettes nord-américaines, mais espérons-le.

Faisant également la nouvelle est la suite du film à grand succès Top Gun de 1986. Cette suite se fait longuement attendre. La première bande-annonce officielle circule et le film Top Gun: Maverick sera diffusé dans les salles de cinéma l’an prochain Je ne sais pas ce que vous en penser, mais moi, je suis prêt à resauter en pleine zone de danger!

Demain, c’est le 50e anniversaire de l’atterrissage d’Apollo 11 sur la Lune. C’est sans doute un grand accomplissement, mais je ne vous mentirai pas : rédiger ce commentaire s’est avéré un petit pas pour l’Homme, mais un grand saut pour le Gars de la trésorerie. C’est vendredi, il fait beau et chaud et la Ducati m’appelle. C’est vraiment le temps pour moi de commencer ma fin de semaine. Je ressens le besoin de rouler… et de rouler vite! 

Bonne fin de semaine!

Le gars de la trésorerie

Notre équipe

Communiquez avec un de nos experts dès aujourd'hui