Commentaire sur les marchés – 3 juin 2016

3 juin 2016

Bon matin.

Ce matin, les obligations sont en hausse après la publication de données décevantes sur l’emploi aux États-Unis. La variation des emplois non agricoles aux États-Unis s’est établie à +38 000 par rapport à des attentes de +160 000. Aussi, les données d’emploi des deux mois précédents ont été revues à la baisse de l’ordre de 59 000. Le taux de chômage réel a baissé de 4,9 % à 4,7 %, mais cette baisse est attribuable à une augmentation du nombre de chômeurs ayant décidé d’abandonner la recherche d’un emploi. Chose certaine, ces nouvelles dégonflent toute possibilité que la Réserve fédérale décrète une hausse de son taux directeur lors de sa prochaine réunion, le 15 juin. La prochaine réunion de la Banque du Canada n’est pas prévue avant le 13 juillet, mais les contrats à terme sur taux d’intérêt laissent entrevoir que le taux directeur demeurera inchangé au terme de cette réunion.

Les obligations du gouvernement du Canada sur cinq ans se négocient à 0,23 $ de plus (ou en baisse de 5 points de base à 0,62 %), tandis que les obligations sur dix ans se négocient à 0,43 $ de plus (ou en baisse de 5 points de base à 1,20 %) depuis l’annonce des données sur l’emploi. Pour celles et ceux d’entre vous qui se préparent à passer leurs examens CFA demain, prenez connaissance des exemples éloquents de la relation inverse qui existe entre rendement et cours ainsi que de l’incidence du temps sur la valeur monétaire sur le point de base. EN PASSANT, les rendements sont aujourd’hui 15 points de base plus bas qu’il y a une semaine. C’est le temps de présenter vos demandes hypothécaires!

Enfin, comme certains d’entre vous se posent la question, le temps le plus rapide pour manger une boîte de Dîner Kraft (33,8 secondes) est à peu près le même que ça prend pour boire une pleine bouteille de ketchup Heinz (32,8 secondes).

Passez un bon week-end.

Le gars de la trésorerie