Lorsqu’un taux d’inoccupation de 50 % représente davantage une possibilité qu’un risque

25 oct. 2016

Objectif du client : acquérir et rénover un immeuble
Un client de longue date de First National, qui souhaitait développer son portefeuille de propriétés dans un secteur géographique particulier, a fait l’acquisition d’un immeuble, dont le taux d’inoccupation s’élevait à 50 %, dans l’objectif de le rénover et d’accroître sa valeur.

La solution First National : un financement provisoire et un prêt assuré par la SCHL
First National a octroyé à son client un prêt initial d’un montant équivalant à 85 % du prix d’acquisition, ce qui a également permis le financement des travaux de rénovation. Une fois la rénovation terminée et l’immeuble entièrement occupé, First National a obtenu un prêt assuré par la SCHL dans les huit mois qui ont suivi l’acquisition.

L’approche First National : transformer les obstacles en occasions
Alors que la plupart des prêteurs estimaient qu’il s’agissait d’un projet à haut risque en raison du taux d’inoccupation important, First National n’a jamais mis en doute la viabilité de cette opération. Ayant déjà accompagné ce client dans des projets similaires par le passé, notre équipe savait que la capacité de First National à prendre des risques mesurés, son ingéniosité et sa souplesse, combinées à l’expérience du client dans le domaine de l’immobilier, permettraient de mener à bien cette opération de manière simple et rapide.