Commentaire sur les marchés

9 déc. 2016

Bonjour,

Bienvenue au cœur de ce qui ressemble de plus en plus à une recherche désespérée de nouveau contenu intéressant depuis trois semaines. À ma décharge, j’étais à l’extérieur la semaine dernière pour visiter mon frère, qui est plus jeune, plus grand et plus dans le vent que moi et que l’on appelle « le pilote d’héliski ». De toute évidence, le gars de la trésorerie a perdu à la loterie des carrières palpitantes. Passons...

La Banque Nationale ferme sa division de courtage

La semaine dernière, la Banque Nationale a annoncé son intention de se retirer du marché des courtiers en prêts hypothécaires résidentiels, ce qui fait de la Banque Scotia et de la Banque TD les deux seules des six principales banques à accorder des prêts directement par courtiers. Toutefois, la Banque Nationale continuera à offrir des hypothèques indirectement par l’entremise du réseau. Elle souhaite d’ailleurs acheter des prêts hypothécaires provenant de prêteurs non bancaires. Quelqu’un a leur numéro de téléphone? Le gars de la trésorerie aurait sûrement intérêt à les appeler.

Emploi

Le taux de chômage au Canada est passé de 7 % à 6,8 % en novembre, soit une première baisse en cinq mois. Malheureusement, ce changement s’explique largement par le nombre de personnes ayant quitté le marché du travail et par l’offre accrue de postes à temps partiel. On ne peut donc pas parler d’un véritable gain ici. En Alberta, le taux de chômage a atteint un sommet de 9 %, du jamais vu en 20 ans. Misère...

Taux

Les taux ont enfin retrouvé un semblant de normalité. Les bons de 5 ans se sont négociés entre 1 % et 1,05 % dans les dernières semaines, et les bons de 10 ans à des taux similaires de 1,62 % à 1,67 %. On remarque une certaine frénésie sur le marché depuis les élections américaines, avec des rendements accrus de 40 à 50 points de base depuis le 30 septembre. Honnêtement, la diminution de la volatilité est une bonne nouvelle. Aventure? Excitation? Ouf... Très peu pour le gars de la trésorerie. 

La Banque du Canada a tenu une réunion ce mercredi. Comme on pouvait s’y attendre, le taux de référence du jour est demeuré inchangé à 0,50 %. Apparemment, l’incertitude se maintient dans l’économie mondiale. Pour ceux qui l’ignorent, le dernier changement apporté par la Banque est un assouplissement de 0,25 % en juillet 2015, ce qui a fait passer le taux de 0,75 % à la valeur actuelle de 0,50 %. C’est en septembre 2010 que la Banque a haussé les taux pour la dernière fois, une troisième hausse consécutive qui avait fait passer le taux du jour d’un creux d’après crise de liquidités de 0,25 % à 1 %. La prochaine réunion de la Banque est prévue le 18 janvier. On ne s’attend toutefois à aucun changement.

Le FOMC des États-Unis tiendra une réunion mercredi prochain et, dans un excès de confiance audacieux, les opérateurs ont misé à 100 % sur la probabilité d’une hausse (selon les fonds fédéraux). 100 %. Comme le dirait Yoda, « haussez ou ne haussez pas, il n’y a pas d’essai ».

Titrisation

L’OHC de 5 ans devrait être mise sur le marché lundi et sa valeur devrait être établie mardi, avant l’annonce de taux du FOMC le 14 décembre. Les carnets de commandes des courtiers sont pleins et le bon est déjà sursouscrit. Avec seulement 5 MM$ d’écart par rapport au plafond d’émission de la Fiducie du Canada pour l’habitation, il est presque certain que ce montant ne sera pas dépassé. Voilà qui est intéressant en ce qui a trait aux écarts, qui se sont généralement rétrécis pendant la majeure partie de 2016 et qui en sont pratiquement à leur point le plus serré de l’année. On s’attend à ce que la valeur des nouvelles émissions frôle le GdC+40. C’est mieux que la mi-cinquantaine observée en mars, mais moins bien que la mi-vingtaine qui remonte à 2014.

Puisqu’il est question de l’OHC, j’aimerais mentionner que le DBRS a confirmé cette semaine la cote AAA de la Société centrale d’hypothèques et de logement (SCHL). Dans un autre ordre d’idées, le Royaume de la Suède a aussi obtenu la cote AAA du DBRS. En parlant de la Suède, voici un mot suédois particulièrement drôle : « Farthinder ». Ça veut dire « dos-d’âne », ce qui est encore plus drôle.

Valeurs mobilières TD était sur le marché hier avec un fonds de TH LNH. Cette offre a été sursouscrite avec un écart de +74 de la courbe, le plus faible écart enregistré depuis le printemps 2015. 

Pour ce qui est des indices différentiels généraux, le CDX IG27 (contrats d’échange sur risque de crédit en $US) s’établit autour de son degré le plus serré de l’année, à +69. Pour remettre cette information en contexte, rappelons que c’était presque le double en février, à +124.

Politique

Donald Trump continue à former son cabinet. Selon la plupart des observateurs, on ne peut trouver pire ramassis de racaille et d’infamie. À surveiller.

Pendant ce temps en Corée du Sud, la présidente Park Geun-hye a été destituée en raison d’un scandale de trafic d’influence. Aucun effet immédiat n’a pu être observé sur les taux hypothécaires canadiens.

C’est tout pour le moment. C’est la fête de Noël de First National ce soir et le gars de la trésorerie fait partie du comité de décoration. J’ai une tâche colossale de découpage de flocons de papier qui m’attend. 

Bonne fin de semaine!

Le gars de la trésorerie
Jason Ellis,  Directeur général, Marchés financiers