Un financement provisoire dans le cas d’un ratio prêt-prix d’achat élevé

31 janv. 2017

Objectif du client :
Un acheteur à Vancouver procédait à l’achat d’un quadrilatère en zone transitoire. L’emprunteur devait clore la transaction rapidement et cherchait à maximiser l’effet de levier. Cependant, il ne disposait pas de liquidités suffisantes pour soutenir sa dette et le ratio prêt-prix d’achat était trop élevé.

Solution proposée par First National :
L’équipe de First National a approuvé un financement de 40,5 millions de dollars, ce qui représentait 96 % du prix d’achat. L’emprunteur a obtenu le financement en moins d’un mois. L’équipe était à l’aise avec le prix d’achat parce qu’il avait été fixé deux ans plus tôt et que le marché était en appréciation.

Approche adoptée par First National :
La recherche et les connaissances ont joué un rôle clé dans cette transaction. Forte de sa connaissance poussée de la région, l’équipe de First National comprenait la valeur intrinsèque de l’achat potentiel sur le plan foncier. De plus, l’équipe a décidé de consulter les autorités municipales afin de mieux saisir le potentiel en matière de développement futur dans la région immédiate. Ultimement, l’équipe est arrivée à la conclusion que la valeur du terrain était supérieure au prix d’achat plus élevé et a donc accepté de prendre un risque calculé pour faire aboutir la transaction.