Commentaire sur les marchés

24 févr. 2017

Bon matin.

Je m’excuse auprès de tous ceux qui se sont ennuyés de moi au cours des dernières semaines. Je n’ai pas vraiment d’excuses à fournir. De la paresse, je suppose. Espérons que ce soit vrai que l’absence attise l’amitié des lecteurs. Ou quelque chose du genre…

Nouvelles économiques
Statistique Canada a annoncé que l’indice des prix à la consommation (« IPC ») a crû de 2,1 % en janvier 2017 par rapport à janvier 2016. C’est beaucoup plus ce que qui était prévu (+1,6 %) et nettement plus que l’augmentation de 1,5 % sur douze mois annoncée en décembre. Le pétrole est l’une des principales commodités ayant contribué à la hausse des prix. En excluant le pétrole de l’équation, l’inflation se limite à 1,5 %. Dans l’ensemble, le rapport demeure bon et devrait soutenir l’argument selon lequel une politique de détente ne se justifie pas à l’heure actuelle. La prochaine réunion de la BdC est prévue le mercredi 1er mars. La probabilité implicite d’une variation du taux à un jour est pratiquement nulle. Vous pourrez donc dormir sur vos deux oreilles ce jour-là.

La prochaine réunion de la Réserve fédérale aura lieu le 15 mars. Les contrats à terme sur les fonds fédéraux laissent entrevoir une probabilité de hausse des taux de 36 % en mars, de 60 % d’ici mai et de 75 % d’ici juin.

Obligations hypothécaires du Canada
La semaine dernière, la Fiducie du Canada pour l’habitation (« FCH ») a procédé à une émission de 2,5 milliards de dollars de nouvelles obligations de 10 ans venant à échéance en juin 2027. Cette émission a été d’une envergure un peu plus importante que prévu, et la négociation de l’obligation a été assez intense dans le marché secondaire. Les écarts sont à un point de base du niveau habituel d’une nouvelle émission, ce qui n’est pas énorme.

Aussi, la FCH a procédé à la réouverture d’une émission de 3 milliards de dollars du billet à taux variable venant à échéance en mars 2022 (taux CDOR de 3 mois +14,3).

Taux d’intérêt
L’obligation repère du GdC de 5 ans se négociait autour de 1,12 % ce matin, ce qui représente une baisse de quelques points de base malgré l’IPC plus élevé que prévu. Notons que, la semaine dernière, l’obligation de référence est passée de celle arrivant à échéance en septembre 2021 à celle venant à échéance en mars 2022. La « courbe » entre les deux dates s’établit à environ cinq points de base.

L’obligation repère du GdC de 10 ans se négocie autour de 1,64 %. L’émission de référence demeure l’obligation venant à échéance en juin 2026. On ne s’attend pas à ce que l’obligation venant à échéance en juin 2027 devienne l’obligation de référence avant le moment de la première vente d’obligations de 10 ans le trimestre prochain (habituellement vers la fin d’avril). La « courbe » entre les deux dates est d’environ 12 points de base. Ne soyez donc pas surpris si les taux de l’obligation du GdC de 10 ans augmentent le moment venu.

Les Oscar
Espérons que Kevin O’Connell remporte un prix dimanche soir. Le nom ne vous dit rien? Il est en lice pour le prix du meilleur mixage sonore dans Hacksaw Ridge. Pourquoi vouloir qu’il gagne? Il en est à sa 21e nomination et il n’a JAMAIS remporté le prix.

Enfin, Le Donald a ajouté son grain de sel concernant les Oscar. « Pour combien d’Oscar suis-je nommé? C’est moi qui suis le meilleur acteur. C’est moi qui connais tous les trucs du métier. C’est moi qui connais les meilleurs mots à utiliser. »

Bon week-end, et ayez une bonne pensée pour le pauvre Kevin O’Connell.

Le gars de la trésorerie
Jason Ellis, Directeur général, Marchés financiers