Balado : Le mouvement « Oui dans mon jardin » selon Chris Spoke de Housing Matters

  • Financière First National SEC

 

Chris Spoke a fondé Housing Matters, un groupe de Toronto qui revendique un accroissement de l’offre de logements pour faire face à la crise d’abordabilité qui sévit dans la Ville reine. Le groupe adhère au mouvement international du logement « Oui dans mon jardin » (en anglais, Yes in My Backyard ou YIMBY), qui partage les mêmes valeurs.

Chris nous explique comment les lois de zonage empêchent la construction d’un nombre suffisant d’unités de logement et pourquoi des résidents de longue durée exercent souvent une plus forte influence sur les processus décisionnels que les locataires plus jeunes.

Quelques-uns des sujets abordés :

  • Pourquoi Chris a décidé de fonder Housing Matters
  • La surreprésentation de résidents de longue durée aux assemblées publiques
  • Les trois moyens qui pourraient être pris pour rendre le logement plus abordable à Toronto
  • Le remplacement de la Commission des affaires municipales de l’Ontario par le Tribunal d’appel de l’aménagement local
  • Les changements que Chris apporteraient aux lois de zonage à Toronto dans un monde idéal
  • Le fait que les associations de résidents ne sont pas le reflet fidèle de leurs quartiers
  • Qui devrait payer la facture associée au zonage inclusif
  • Les promesses faites par les candidats à la mairie de Toronto en matière de logement
  • Les employeurs comme dépositaires des prix de logement de leurs employés
  • Le nouveau programme de logements abordables de la Société canadienne d’hypothèques et de logement
  • L’incidence de compter moins de conseillers municipaux à Toronto