Établir des relations, partager des connaissances et exprimer sa personnalité authentique

Financière First National SEC 26 mars 2024   mins

Ruth-Ann Grossett explique pourquoi il est si important de garder le cap et comment la confiance contribue à un environnement de travail positif et sain.

Ramène-nous au début de ta carrière chez First National.

RAG : En 2009, je venais d’obtenir mon diplôme et je cherchais un emploi. J’ai posé ma candidature à un poste en service à la clientèle et j’ai été embauchée comme stagiaire pour six mois. À la fin du contrat, j’ai été embauchée à temps plein. Après un an et demi au service à la clientèle, je me suis jointe à la nouvelle équipe des TH en tant qu’administratrice. Plusieurs années et promotions plus tard, je suis devenue superviseure. Puis, en 2020, j’ai eu droit à une nouvelle promotion m’ayant permis d’accéder à mon poste actuel de gestionnaire adjointe, Services aux nouveaux clients. 

À quoi a ressemblé ta première année?

RAG : Ma première année a été tumultueuse. Je sortais tout juste de l’université et je ne m’attendais pas à ce que mon premier emploi soit celui de téléphoniste. Mais j’ai saisi l’occasion d’apprendre. Dans le service à la clientèle, on est exposé à tout : hypothèques, paiements, impôts, ventes, traitement. J’ai également aimé le fait que mes collègues étaient de nouveaux diplômés. Nous apprenions tous ensemble et partagions une expérience commune. Avec le recul, cette première année m’a vraiment aidée à donner des assises soldes à ma carrière au sein de First National. 

Quel a été le moment qui t’a convaincue que tu étais là où tu devais être?

RAG : Ma première promotion au sein de l’équipe des TH a été celle au poste d’administratrice principale. Alors que j’occupais ce poste, une occasion s’est présentée à moi de décrocher le poste de superviseure adjointe. J’ai posé ma candidature, mais je n’ai pas obtenu le poste. J’ai néanmoins choisi de rester. Et ce dévouement a porté ses fruits. La personne ayant été embauchée ne faisait pas l’affaire, et c’est moi qui ai fini par obtenir le poste. Cette expérience m’a donné l’occasion d’exercer mon leadership et m’a enseigné la valeur de la persévérance et de la foi en la réussite.

Décris quelques étapes importantes de ta carrière.

RAG : En service à la clientèle, je ne me suis jamais vraiment vue comme une leader. Mais on m’a donné l’occasion d’encadrer et de former de nouveaux employés. C’est cette expérience qui m’a montré que j’avais des capacités de leadership et que je pouvais encadrer des gens efficacement. Devenir superviseure aux TH, responsable d’une équipe de huit personnes, a été une grande reconnaissance de mes réalisations et de mes connaissances. 

Quelle marque as-tu laissée sur l’entreprise?
RAG :
 Je suis convaincue que le fait d’entretenir de solides relations individuelles contribue à créer un environnement de travail positif. En partageant mon expérience par l’entremise de mes activités d’encadrement et de mentorat, j’ai aidé des gens à s’épanouir sur les plans personnel et professionnel. 


Quelle est ta plus grande fierté à propos de ta carrière?

RAG : Je suis surtout fière de l’influence que j’ai eue sur mon équipe. Nous nous concentrons sur la titrisation, un volet essentiel du processus hypothécaire. Nous nous assurons que les prêts ne comportent pas d’erreurs et c’est un travail qui commande une grande attention aux détails. L’efficacité de notre équipe et sa capacité à respecter les exigences et les échéances de la SCHL contribuent directement aux recettes. Je suis également fière d’être accessible et d’établir de solides relations avec les membres de mon équipe. Partager mes connaissances avec mon équipe me passionne beaucoup. 

Quels sont tes meilleurs souvenirs?

RAG : Mon premier party de Noël. J’étais nerveuse à l’idée d’y aller. Mais il s’est avéré que ce fut une façon vraiment géniale de fêter la fin de l’année. Ce fut une excellente occasion de m’amuser avec mes collègues et de rencontrer de nouvelles personnes travaillant dans différents services. 

Laquelle des valeurs de First National résonne le plus à tes oreilles et pourquoi?

RAG : Nous gagnons la confiance. Sans confiance, les membres de mon équipe ne croiront pas en moi en tant que leader capable de les aider à développer leur potentiel. Je crois que ce sont la transparence et l’ouverture qui rendent quiconque sympathique. Et ça va dans les deux sens. J’encourage tout le monde à venir me présenter des idées pour améliorer les choses et rendre notre service plus efficace. La confiance contribue à un environnement de travail positif et sain. 

Comment c’est de travailler chez First National en tant que femme et qu’est-ce qui t’inspire?

RAG : Depuis mes débuts en service à la clientèle et jusqu’à mon poste actuel, j’ai eu plusieurs femmes à ma tête. Travailler avec autant de femmes leaders inspirantes a façonné mes aspirations. Ça m’a fait comprendre que, si elles pouvaient le faire, je le pouvais aussi. Maintenant que je dirige une équipe à mon tour, je veux être une personne que d’autres femmes admirent et qui les motive dans leurs aspirations. First National fait un excellent travail pour cultiver le leadership féminin. 

D’après ton expérience, comment la culture de First National valorise-t-elle la diversité et met-elle en valeur les voix et les perspectives de tous les membres de l’équipe?

RAG : Au fil de ma carrière, j’ai vu nos initiatives et nos programmes en matière de diversité évoluer de manière très positive. Nous avons récemment lancé les groupes de ressources pour les employés Spaces et Traces. J’appartiens au groupe Traces, qui est dirigé par des membres de l’équipe qui s’identifient comme Noirs au bénéfice des membres noirs de l’équipe. Traces nous donne l’occasion de célébrer notre authenticité, d’apprendre des expériences des autres et de nous exprimer sur des questions et des sujets qui comptent pour notre communauté au sein de First National et au-delà. Ces groupes font la promotion de l’inclusion et de l’altruisme et ils offrent aux employés un espace sécuritaire où ils peuvent exprimer leur singularité et leur authenticité. 

Quels conseils donnerais-tu à des personnes qui développent leur carrière chez First National?

RAG : Ayez une excellente éthique du travail. Aucun emploi n’est parfait. Il y aura des tâches banales, mais ayez une fierté pour tout le travail que vous faites. Cherchez des occasions d’apprendre et n’ayez pas peur de poser des questions. Une erreur n’est pas un échec. Chaque erreur est une occasion de grandir et de s’améliorer. 

Quelque chose à ajouter en conclusion?

RAG : Faire son entrée sur le marché du travail pour la première fois en tant que jeune diplômé peut être intimidant. Mais ne laissez pas l’anxiété liée à la nouveauté vous freiner. Allez à la rencontre de nouvelles personnes, assistez à des activités sociales, participez à des ateliers et nouez des relations avec vos collègues. Sortir de ce que vous pensez être votre zone de confort vous aidera à faciliter votre transition et à accepter votre nouveau rôle.


Histoires liées :

  • Haute direction
  • Anniversaires d’entrée en service
  • Anniversaire
  • 20 ans

Jason Ellis partage la clé de la réussite de sa carrière

26 mars 2024
  • Anniversaires d’entrée en service
  • Anniversaire
  • 15 ans
  • Gestion de services – prêts résidentiels

Brandon Stiff: Quand la confiance et la foi ouvrent la voie au potentiel et à la croissance

26 mars 2024
  • Souscription de prêts résidentiels
  • Anniversaire
  • Anniversaires d’entrée en service
  • 10 ans

Judah Osagie: Se sentir vu, entendu et habilité à construire des ponts

26 mars 2024

Carrières

Croissance continue. Ambition confiante. Excellence collaborative. Apprentissage en continu. Trouvez votre place, votre raison d’être et vos collaborateurs tout en vous bâtissant une carrière épanouissante au sein de First National.