Richelle Morgan: Instaurer une culture d’équipe qui valorise la collaboration et la confiance

Financière First National SEC 26 mars 2024   mins

Richelle Morgan explique pourquoi elle tire sa plus grande fierté des relations qu’elle a nouées avec des courtiers et pourquoi le secret du succès consiste à s’amuser tout en travaillant fort.

Ramène-nous au début de ta carrière chez First National.

RM : Je me suis jointe à First National en 2014, après avoir passé 24 années avec la RBC, où j’ai occupé divers postes de gestion. J’ai commencé par le Manitoba, puis la Saskatchewan s’est ajoutée à mes responsabilités en 2020. 
 
À quoi a ressemblé ta première année?

RM : Après avoir passé 24 années au service d’une seule et même organisation, j’ai au besoin d’environ six mois pour rééduquer mon cerveau et m’habituer aux façons de faire de First National. La RBC procédait de manière très différente en matière de politiques et de souscription. 

Quel a été le moment qui t’a convaincue que tu étais là où tu devais être?

RM : Après ces six premiers mois, je savais que j’étais là où je devais être. Ma patronne, Lisa Bartlett, est extraordinaire. Nous avions une excellente équipe à l’époque et c’est le cas à ce jour. Doug Farmer, le directeur de l’équipe de souscription, m’a dit que j’avais gagné mes galons après avoir livré une présentation dans le cadre d’un congrès de vente national.  

Décris quelques étapes importantes de ta carrière.

RM : Au cours de ma deuxième année, l’une de mes courtières m’a nommée gestionnaire de comptes de l’année. Je suis allée à Toronto avec mon mari pour assister à l’incroyable soirée de remise des prix. C’était d’autant plus spécial pour moi que je n’avais aucune relation préalable avec la courtière m’ayant nominée. Nous nous sommes tout de suite entendus et j’ai apporté beaucoup de soutien à son entreprise. Sa nomination m’a montré à quel point elle était reconnaissante mes efforts. 

Quelle marque as-tu laissée sur l’entreprise?

RM : Mes relations. Par exemple, dans un bureau de courtiers, nous organisons beaucoup d’activités amusantes et interactives, comme des chasses au trésor et des partys de Noël. Trente courtiers y travaillent et nous réunissons tout le monde. Dans ce bureau de courtiers, je passe également une journée sur place pour être accessible en personne aux courtiers.

Quelle est ta plus grande fierté à propos de ta carrière?

RM : Les relations que j’ai nouées avec des courtiers. Je suis très proche d’un grand nombre de mes courtiers. J’ai également intensifié mes activités avec les courtiers. Avec les nouveaux courtiers, j’essaie de faire en sorte qu’ils nous confient cinq ou six dossiers. Ils apprennent à connaître leur AHA et leur analyste et établissent des relations avec eux. Ces cinq ou six dossiers réussis se traduisent le plus souvent par une augmentation soutenue du volume d’affaires. 

Quels sont tes meilleurs souvenirs?

RM : Nos congrès de vente nationaux sont inégalés. Celui de Scottsdale ressort particulièrement du lot pour moi. Les sorties en Jeep en plein désert étaient phénoménales. Nous avons également organisé une chasse au trésor avec un de nos bureaux de courtiers en 2018 et l’activité s’est avérée si populaire que nous l’avons répétée au printemps 2023. 

Laquelle des valeurs de First National résonne le plus à tes oreilles et pourquoi?

RM : Nous nous efforçons de faire mieux. Dans les Prairies, nous avons toujours mis l’accent sur la formation d’une équipe très efficace. Nous avons la chance que tous nos analystes, chefs d’équipe et AHA soient très proches les uns des autres. Nous collaborons beaucoup et partageons constamment de l’information avec l’ensemble de l’équipe des Prairies. Nous gagnons la confiance, ce qui résonne également chez moi. La visite de courtiers dans leurs bureaux et la collaboration entre analystes et courtiers permettent d’instaurer une confiance mutuelle. 

Comment c’est de travailler chez First National en tant que femme et qu’est-ce qui t’inspire?

RM : Notre équipe et l’équipe de direction de l’organisation comptent de nombreuses femmes inspirantes. Toute mon équipe de gestionnaires de comptes est composée de femmes. Le lien qui nous unit est très fort et fondé sur une grande confiance. Il n’y a pas aucune intimidation. C’est tout le contraire. Tout le monde collabore et partage. Lisa est une leader formidable. Elle sait quand vous donner un coup de pouce et quand vous laisser tranquille pour faire ce que vous avez à faire. Elle fait confiance à ses collaborateurs et nous permet d’être autonomes. 

D’après ton expérience, comment la culture de First National valorise-t-elle la diversité et met-elle en valeur les voix et les perspectives de tous les membres de l’équipe?

RM : Nous formons un groupe très diversifié. C’est en assistant à un congrès de vente que nous nous en rendons vraiment compte. La diversité fait partie de nos pratiques et de notre culture en matière d’embauche. Nous en faisons la promotion et nous la pratiquons. Et nous en sommes fiers. 

Quels conseils donnerais-tu à des personnes qui développent leur carrière chez First National?

RM : Faites preuve de pertinence et soyez à l’affût des nouvelles tendances. Il est important d’éduquer les courtiers de façon soutenue. Prenez le temps d’apprendre à connaître vos courtiers. Prenez soin de ces relations dans les bons moments comme dans les moments difficiles. C’est en développant ces crédits émotionnels que vous serez en mesure de surmonter les mauvaises périodes, car les courtiers vous feront confiance et sauront que vous êtes à la hauteur. 

Quelque chose à ajouter en conclusion?

RM : Travaillez fort tout en vous amusant. C’est la raison pour laquelle j’ai tant aimé mes dix années à ce jour ici. C’est aussi la raison pour laquelle les courtiers nous aiment et gravitent autour de nous. Nous nous efforçons d’ajouter un élément de plaisir à nos relations.

Carrières

Croissance continue. Ambition confiante. Excellence collaborative. Apprentissage en continu. Trouvez votre place, votre raison d’être et vos collaborateurs tout en vous bâtissant une carrière épanouissante au sein de First National.