Financière First National SEC

Prêter mieux pour vous

Mieux est un mot puissant. Pour notre équipe primée de prêts hypothécaires commerciaux, cela signifie se surpasser, aller au-delà de l’ordinaire pour écouter, conseiller et fournir des solutions de financement qui conviennent mieux à votre entreprise. De meilleures caractéristiques, de meilleures conditions, une meilleure planification, un meilleur service. C’est mieux pour vous à tous points de vue.

Mise à jour sur les marchés commerciaux

Lorsque les rendements obligataires varient, vous devez le savoir. Faites-vous livrer quotidiennement les plus récentes données sur les taux d'intérêt directement dans votre boîte de courriel.

Inscrivez-vous maintenant

Financements récents

Forts de notre expertise avec la SCHL, de notre vaste portefeuille de produits, de nos divers experts et de notre réactivité, nous avons réalisé un véritable travail de pionnier en finançant de nouvelles constructions à visée tant locative que générale ainsi que des entreprises immobilières en plein essor. 

Prenez financements récents ici

Apprenez à mieux nous connaître

First National aborde chaque situation à partir de la perspective de la personne qu’elle sert. Nous ne sommes pas de simples prêteurs. Nous sommes passionnés par le secteur de l’immobilier commercial et par nos clients, ceux-là même qui l’alimentent.

À la rencontre de notre équipe commerciale

Ressources et connaissances nouvelles

Bénéficiez des observations et des perspectives d’experts pour éclairer et orienter vos décisions en matière d’immobilier commercial.

Commentaire sur le marché : Comment les taux ont-ils varié ce mois-ci? Découvrez la réponse ici.

  • Neil Silverberg, analyste, Marchés de capitaux

Bonjour,

*Disque qui fausse* « Image qui gèle*

Je sais ce que vous pensez en ce moment. Vous devez vous demander qui est ce nouveau gars de la trésorerie et où est Jason ou Andrew pour nous faire vivre leur esprit classique et leur charme?

Eh bien, laissez-moi vous dire que je pense la même chose… Mais rassurez-vous, ce qu’il me manque en esprit et en charme, je le compense par les analyses et, plus important encore, en allant droit au but. Alors, allons-y sans plus tarder, car nous avons beaucoup à couvrir.

Taux et courbes

Les rendements des obligations du gouvernement du Canada et des obligations hypothécaires du Canada à la fois ont augmenté entre les 7 et 14 février, mais, au cours de la dernière semaine, ils ont tout perdu ce qu’ils avaient gagné. L’actuelle obligation du GdC de 5 ans affiche un rendement de 1,29 % et celle de 10 ans, un rendement de 1,27 %. Il s’agit donc de baisses de 8 points de base et de 10 points de base respectivement depuis vendredi dernier, le 14 février.

Quant à l’OHC, celle de 5 ans est actuellement à 1,60 %, par rapport à environ 1,68 % vendredi dernier. L’OHC de 10 ans affiche un rendement de 1,63 % (par rapport à 1,70 % la semaine dernière).

L’obligation du gouvernement du Canada de 30 ans rapportant actuellement 1,367 %, au cours des deux dernières semaines, quatre entreprises ont vendu des dettes arrivant à échéance en 2050 ou plus tard. Les émetteurs sont désireux d’obtenir du financement bon marché pendant plus de 30 ans et, comme les investisseurs sont continuellement à la recherche de rendement, ils sont heureux de soutenir les émissions à long terme.

Dans le domaine de l’immobilier, Choice Properties REIT a émis pour 500 millions de dollars d’obligations non garanties de premier rang réparties entre deux séries. La première série, de 400 millions de dollars, porte intérêts de 2,981 % (GdC 10 ans + 165) et vient à échéance en 2030. La deuxième, de 100 millions de dollars, porte un taux d’intérêt de 3,827 % (GdC 30 ans + 237) et vient à échéance en 2050.

Le ministère des Finances annonce des changements au taux de référence

Le 18 février, le ministère des Finances a annoncé des changements qui seront apportés à la simulation de crise hypothécaire prévue à la ligne directrice B-20. À titre de rappel, le système actuel de taux d’admissibilité utilisé pour qualifier des emprunteurs assurés consiste à se qualifier au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur ou le taux de référence. Les prêts hypothécaires non assurés seront admissibles au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur majoré de 2 % ou le taux de référence.

Dans le cas de prêts hypothécaires assurés uniquement, le gouvernement remplacera désormais le taux de référence affiché de 5 ans de la Banque du Canada par un taux hypothécaire d’assurance fixe médian de 5 ans, calculé à partir des demandes d’assurance hypothécaire garanties par le gouvernement fédéral. 

Le plus récent taux affiché pour les prêts conventionnels de 5 ans s’élève à 5,19 % (pour mémoire, ce taux n’a pas varié depuis le 22 juillet 2019, même si les taux hypothécaires ont considérablement baissé depuis cette date). Comparez ce taux au taux hebdomadaire fixe d’un prêt hypothécaire assuré de 5 ans en fonction des demandes d’assurance hypothécaire, qui s’élève actuellement à 2,83 % (en plus d’un tampon de 200 points de base). Il en résulte un écart de 36 points de base.

Dans une décision qui pourrait avoir des répercussions encore plus importantes sur le marché hypothécaire, le BSIF a également annoncé qu’il envisageait d’étendre cette logique aux prêts hypothécaires non assurés, qui constituent une part plus encore importante du marché hypothécaire dans son ensemble.

Donc, qu’est-ce que cela veut dire? Le taux d’admissibilité plus bas devrait permettre à certains emprunteurs qui font actuellement affaire avec des prêteurs privés non réglementés de retourner à des prêteurs hypothécaires réglementés. Le changement devrait également accroître le pouvoir d’achat des emprunteurs et accroître la probabilité que les emprunteurs se qualifient pour un prêt hypothécaire.... tout cela juste à temps pour le marché immobilier de Toronto le plus en ébullition depuis 2017!

Actions (pas si) immédiates

Surprise! Starlight a fait encore une nouvelle acquisition pour consolider davantage le marché immobilier. Au cas où vous auriez manqué cette nouvelle hier, Starlight Investments et KingSett Capital s’apprêtent à acquérir Northview Apartment REIT dans le cadre d’une transaction évaluée à environ 4,8 milliards de dollars, soit 36,25 $ par part de fiducie (ce qui représente une prime de 11,5 % par rapport au prix de clôture de mercredi de 32,50 $). Northview dispose de 60 jours pour se magasiner une meilleure offre.

Plus tôt en février, la RBC a émis pour 494 millions de dollars en TACHC — des prêts hypothécaires commerciaux de sept provinces canadiennes. Les types d’actifs comprennent principalement des centres commerciaux, des bureaux, des résidences de retraités, des immeubles multirésidentiels et des immeubles industriels. Le prix de la classe A de la transaction, d’un montant total de 251 millions de dollars, a été fixé à GdC+104.

Valeurs Mobilières TD, une filiale de la Banque TD, est allée de l’avant avec 688 millions de dollars en THR, dont 450 millions de dollars ont été offerts aux investisseurs institutionnels dans le marché ouvert. Le prix de l’émission a été fixé hier, à 55 points de base au-dessus de la courbe interpolée du GdC. C’est bon signe pour le marché des THR dans son ensemble.

Des économistes commencent à envisager la possibilité de revoir leurs prévisions quant au PIB au premier trimestre en raison des manifestations continues ayant paralysé le réseau ferroviaire canadien. L’impact économique de cette perturbation sera probablement plus important que la grève des chemins de fer en novembre dernier. Des vagues de licenciements temporaires ont déjà commencé et les économistes attendent de voir si la production manufacturière sera touchée.

En termes simples, si le transport est paralysé, les produits fabriqués seront directement stockés. Une fois que le système ferroviaire sera de nouveau opérationnel, l’activité manufacturière risque de tourner au ralenti en raison de l’offre excédentaire.

Enfin, autre nouvelle intéressante, First National a vendu cette semaine pour 147 millions de dollars de TH LNH de 10 ans par l’intermédiaire d’un consortium de courtiers. Il s’agissait d’une première offre consortiale concernant dans le marché canadien des immeubles multirésidentiels. L’émission fait suite à un appel national où First National a déclaré son intention de continuer d’émettre des titres hypothécaires de 10 ans et de 20 ans. Assurez-vous donc de présenter vos demandes de prêts hypothécaires de 20 ans le plus rapidement possible!

Merci de m’avoir lu et bonne fin de semaine,

Neil Silverberg

 

Commentaire sur le marché : Comment les taux ont-ils varié ce mois-ci? Découvrez la réponse ici.

  • Neil Silverberg, analyste, Marchés de capitaux

Bonjour,

*Disque qui fausse* « Image qui gèle*

Je sais ce que vous pensez en ce moment. Vous devez vous demander qui est ce nouveau gars de la trésorerie et où est Jason ou Andrew pour nous faire vivre leur esprit classique et leur charme?

Eh bien, laissez-moi vous dire que je pense la même chose… Mais rassurez-vous, ce qu’il me manque en esprit et en charme, je le compense par les analyses et, plus important encore, en allant droit au but. Alors, allons-y sans plus tarder, car nous avons beaucoup à couvrir.

Taux et courbes

Les rendements des obligations du gouvernement du Canada et des obligations hypothécaires du Canada à la fois ont augmenté entre les 7 et 14 février, mais, au cours de la dernière semaine, ils ont tout perdu ce qu’ils avaient gagné. L’actuelle obligation du GdC de 5 ans affiche un rendement de 1,29 % et celle de 10 ans, un rendement de 1,27 %. Il s’agit donc de baisses de 8 points de base et de 10 points de base respectivement depuis vendredi dernier, le 14 février.

Quant à l’OHC, celle de 5 ans est actuellement à 1,60 %, par rapport à environ 1,68 % vendredi dernier. L’OHC de 10 ans affiche un rendement de 1,63 % (par rapport à 1,70 % la semaine dernière).

L’obligation du gouvernement du Canada de 30 ans rapportant actuellement 1,367 %, au cours des deux dernières semaines, quatre entreprises ont vendu des dettes arrivant à échéance en 2050 ou plus tard. Les émetteurs sont désireux d’obtenir du financement bon marché pendant plus de 30 ans et, comme les investisseurs sont continuellement à la recherche de rendement, ils sont heureux de soutenir les émissions à long terme.

Dans le domaine de l’immobilier, Choice Properties REIT a émis pour 500 millions de dollars d’obligations non garanties de premier rang réparties entre deux séries. La première série, de 400 millions de dollars, porte intérêts de 2,981 % (GdC 10 ans + 165) et vient à échéance en 2030. La deuxième, de 100 millions de dollars, porte un taux d’intérêt de 3,827 % (GdC 30 ans + 237) et vient à échéance en 2050.

Le ministère des Finances annonce des changements au taux de référence

Le 18 février, le ministère des Finances a annoncé des changements qui seront apportés à la simulation de crise hypothécaire prévue à la ligne directrice B-20. À titre de rappel, le système actuel de taux d’admissibilité utilisé pour qualifier des emprunteurs assurés consiste à se qualifier au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur ou le taux de référence. Les prêts hypothécaires non assurés seront admissibles au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur majoré de 2 % ou le taux de référence.

Dans le cas de prêts hypothécaires assurés uniquement, le gouvernement remplacera désormais le taux de référence affiché de 5 ans de la Banque du Canada par un taux hypothécaire d’assurance fixe médian de 5 ans, calculé à partir des demandes d’assurance hypothécaire garanties par le gouvernement fédéral. 

Le plus récent taux affiché pour les prêts conventionnels de 5 ans s’élève à 5,19 % (pour mémoire, ce taux n’a pas varié depuis le 22 juillet 2019, même si les taux hypothécaires ont considérablement baissé depuis cette date). Comparez ce taux au taux hebdomadaire fixe d’un prêt hypothécaire assuré de 5 ans en fonction des demandes d’assurance hypothécaire, qui s’élève actuellement à 2,83 % (en plus d’un tampon de 200 points de base). Il en résulte un écart de 36 points de base.

Dans une décision qui pourrait avoir des répercussions encore plus importantes sur le marché hypothécaire, le BSIF a également annoncé qu’il envisageait d’étendre cette logique aux prêts hypothécaires non assurés, qui constituent une part plus encore importante du marché hypothécaire dans son ensemble.

Donc, qu’est-ce que cela veut dire? Le taux d’admissibilité plus bas devrait permettre à certains emprunteurs qui font actuellement affaire avec des prêteurs privés non réglementés de retourner à des prêteurs hypothécaires réglementés. Le changement devrait également accroître le pouvoir d’achat des emprunteurs et accroître la probabilité que les emprunteurs se qualifient pour un prêt hypothécaire.... tout cela juste à temps pour le marché immobilier de Toronto le plus en ébullition depuis 2017!

Actions (pas si) immédiates

Surprise! Starlight a fait encore une nouvelle acquisition pour consolider davantage le marché immobilier. Au cas où vous auriez manqué cette nouvelle hier, Starlight Investments et KingSett Capital s’apprêtent à acquérir Northview Apartment REIT dans le cadre d’une transaction évaluée à environ 4,8 milliards de dollars, soit 36,25 $ par part de fiducie (ce qui représente une prime de 11,5 % par rapport au prix de clôture de mercredi de 32,50 $). Northview dispose de 60 jours pour se magasiner une meilleure offre.

Plus tôt en février, la RBC a émis pour 494 millions de dollars en TACHC — des prêts hypothécaires commerciaux de sept provinces canadiennes. Les types d’actifs comprennent principalement des centres commerciaux, des bureaux, des résidences de retraités, des immeubles multirésidentiels et des immeubles industriels. Le prix de la classe A de la transaction, d’un montant total de 251 millions de dollars, a été fixé à GdC+104.

Valeurs Mobilières TD, une filiale de la Banque TD, est allée de l’avant avec 688 millions de dollars en THR, dont 450 millions de dollars ont été offerts aux investisseurs institutionnels dans le marché ouvert. Le prix de l’émission a été fixé hier, à 55 points de base au-dessus de la courbe interpolée du GdC. C’est bon signe pour le marché des THR dans son ensemble.

Des économistes commencent à envisager la possibilité de revoir leurs prévisions quant au PIB au premier trimestre en raison des manifestations continues ayant paralysé le réseau ferroviaire canadien. L’impact économique de cette perturbation sera probablement plus important que la grève des chemins de fer en novembre dernier. Des vagues de licenciements temporaires ont déjà commencé et les économistes attendent de voir si la production manufacturière sera touchée.

En termes simples, si le transport est paralysé, les produits fabriqués seront directement stockés. Une fois que le système ferroviaire sera de nouveau opérationnel, l’activité manufacturière risque de tourner au ralenti en raison de l’offre excédentaire.

Enfin, autre nouvelle intéressante, First National a vendu cette semaine pour 147 millions de dollars de TH LNH de 10 ans par l’intermédiaire d’un consortium de courtiers. Il s’agissait d’une première offre consortiale concernant dans le marché canadien des immeubles multirésidentiels. L’émission fait suite à un appel national où First National a déclaré son intention de continuer d’émettre des titres hypothécaires de 10 ans et de 20 ans. Assurez-vous donc de présenter vos demandes de prêts hypothécaires de 20 ans le plus rapidement possible!

Merci de m’avoir lu et bonne fin de semaine,

Neil Silverberg

 

Commentaire sur le marché : Comment les taux ont-ils varié ce mois-ci? Découvrez la réponse ici.

  • Neil Silverberg, analyste, Marchés de capitaux

Bonjour,

*Disque qui fausse* « Image qui gèle*

Je sais ce que vous pensez en ce moment. Vous devez vous demander qui est ce nouveau gars de la trésorerie et où est Jason ou Andrew pour nous faire vivre leur esprit classique et leur charme?

Eh bien, laissez-moi vous dire que je pense la même chose… Mais rassurez-vous, ce qu’il me manque en esprit et en charme, je le compense par les analyses et, plus important encore, en allant droit au but. Alors, allons-y sans plus tarder, car nous avons beaucoup à couvrir.

Taux et courbes

Les rendements des obligations du gouvernement du Canada et des obligations hypothécaires du Canada à la fois ont augmenté entre les 7 et 14 février, mais, au cours de la dernière semaine, ils ont tout perdu ce qu’ils avaient gagné. L’actuelle obligation du GdC de 5 ans affiche un rendement de 1,29 % et celle de 10 ans, un rendement de 1,27 %. Il s’agit donc de baisses de 8 points de base et de 10 points de base respectivement depuis vendredi dernier, le 14 février.

Quant à l’OHC, celle de 5 ans est actuellement à 1,60 %, par rapport à environ 1,68 % vendredi dernier. L’OHC de 10 ans affiche un rendement de 1,63 % (par rapport à 1,70 % la semaine dernière).

L’obligation du gouvernement du Canada de 30 ans rapportant actuellement 1,367 %, au cours des deux dernières semaines, quatre entreprises ont vendu des dettes arrivant à échéance en 2050 ou plus tard. Les émetteurs sont désireux d’obtenir du financement bon marché pendant plus de 30 ans et, comme les investisseurs sont continuellement à la recherche de rendement, ils sont heureux de soutenir les émissions à long terme.

Dans le domaine de l’immobilier, Choice Properties REIT a émis pour 500 millions de dollars d’obligations non garanties de premier rang réparties entre deux séries. La première série, de 400 millions de dollars, porte intérêts de 2,981 % (GdC 10 ans + 165) et vient à échéance en 2030. La deuxième, de 100 millions de dollars, porte un taux d’intérêt de 3,827 % (GdC 30 ans + 237) et vient à échéance en 2050.

Le ministère des Finances annonce des changements au taux de référence

Le 18 février, le ministère des Finances a annoncé des changements qui seront apportés à la simulation de crise hypothécaire prévue à la ligne directrice B-20. À titre de rappel, le système actuel de taux d’admissibilité utilisé pour qualifier des emprunteurs assurés consiste à se qualifier au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur ou le taux de référence. Les prêts hypothécaires non assurés seront admissibles au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur majoré de 2 % ou le taux de référence.

Dans le cas de prêts hypothécaires assurés uniquement, le gouvernement remplacera désormais le taux de référence affiché de 5 ans de la Banque du Canada par un taux hypothécaire d’assurance fixe médian de 5 ans, calculé à partir des demandes d’assurance hypothécaire garanties par le gouvernement fédéral. 

Le plus récent taux affiché pour les prêts conventionnels de 5 ans s’élève à 5,19 % (pour mémoire, ce taux n’a pas varié depuis le 22 juillet 2019, même si les taux hypothécaires ont considérablement baissé depuis cette date). Comparez ce taux au taux hebdomadaire fixe d’un prêt hypothécaire assuré de 5 ans en fonction des demandes d’assurance hypothécaire, qui s’élève actuellement à 2,83 % (en plus d’un tampon de 200 points de base). Il en résulte un écart de 36 points de base.

Dans une décision qui pourrait avoir des répercussions encore plus importantes sur le marché hypothécaire, le BSIF a également annoncé qu’il envisageait d’étendre cette logique aux prêts hypothécaires non assurés, qui constituent une part plus encore importante du marché hypothécaire dans son ensemble.

Donc, qu’est-ce que cela veut dire? Le taux d’admissibilité plus bas devrait permettre à certains emprunteurs qui font actuellement affaire avec des prêteurs privés non réglementés de retourner à des prêteurs hypothécaires réglementés. Le changement devrait également accroître le pouvoir d’achat des emprunteurs et accroître la probabilité que les emprunteurs se qualifient pour un prêt hypothécaire.... tout cela juste à temps pour le marché immobilier de Toronto le plus en ébullition depuis 2017!

Actions (pas si) immédiates

Surprise! Starlight a fait encore une nouvelle acquisition pour consolider davantage le marché immobilier. Au cas où vous auriez manqué cette nouvelle hier, Starlight Investments et KingSett Capital s’apprêtent à acquérir Northview Apartment REIT dans le cadre d’une transaction évaluée à environ 4,8 milliards de dollars, soit 36,25 $ par part de fiducie (ce qui représente une prime de 11,5 % par rapport au prix de clôture de mercredi de 32,50 $). Northview dispose de 60 jours pour se magasiner une meilleure offre.

Plus tôt en février, la RBC a émis pour 494 millions de dollars en TACHC — des prêts hypothécaires commerciaux de sept provinces canadiennes. Les types d’actifs comprennent principalement des centres commerciaux, des bureaux, des résidences de retraités, des immeubles multirésidentiels et des immeubles industriels. Le prix de la classe A de la transaction, d’un montant total de 251 millions de dollars, a été fixé à GdC+104.

Valeurs Mobilières TD, une filiale de la Banque TD, est allée de l’avant avec 688 millions de dollars en THR, dont 450 millions de dollars ont été offerts aux investisseurs institutionnels dans le marché ouvert. Le prix de l’émission a été fixé hier, à 55 points de base au-dessus de la courbe interpolée du GdC. C’est bon signe pour le marché des THR dans son ensemble.

Des économistes commencent à envisager la possibilité de revoir leurs prévisions quant au PIB au premier trimestre en raison des manifestations continues ayant paralysé le réseau ferroviaire canadien. L’impact économique de cette perturbation sera probablement plus important que la grève des chemins de fer en novembre dernier. Des vagues de licenciements temporaires ont déjà commencé et les économistes attendent de voir si la production manufacturière sera touchée.

En termes simples, si le transport est paralysé, les produits fabriqués seront directement stockés. Une fois que le système ferroviaire sera de nouveau opérationnel, l’activité manufacturière risque de tourner au ralenti en raison de l’offre excédentaire.

Enfin, autre nouvelle intéressante, First National a vendu cette semaine pour 147 millions de dollars de TH LNH de 10 ans par l’intermédiaire d’un consortium de courtiers. Il s’agissait d’une première offre consortiale concernant dans le marché canadien des immeubles multirésidentiels. L’émission fait suite à un appel national où First National a déclaré son intention de continuer d’émettre des titres hypothécaires de 10 ans et de 20 ans. Assurez-vous donc de présenter vos demandes de prêts hypothécaires de 20 ans le plus rapidement possible!

Merci de m’avoir lu et bonne fin de semaine,

Neil Silverberg

 

Commentaire sur le marché : Comment les taux ont-ils varié ce mois-ci? Découvrez la réponse ici.

  • Neil Silverberg, analyste, Marchés de capitaux

Bonjour,

*Disque qui fausse* « Image qui gèle*

Je sais ce que vous pensez en ce moment. Vous devez vous demander qui est ce nouveau gars de la trésorerie et où est Jason ou Andrew pour nous faire vivre leur esprit classique et leur charme?

Eh bien, laissez-moi vous dire que je pense la même chose… Mais rassurez-vous, ce qu’il me manque en esprit et en charme, je le compense par les analyses et, plus important encore, en allant droit au but. Alors, allons-y sans plus tarder, car nous avons beaucoup à couvrir.

Taux et courbes

Les rendements des obligations du gouvernement du Canada et des obligations hypothécaires du Canada à la fois ont augmenté entre les 7 et 14 février, mais, au cours de la dernière semaine, ils ont tout perdu ce qu’ils avaient gagné. L’actuelle obligation du GdC de 5 ans affiche un rendement de 1,29 % et celle de 10 ans, un rendement de 1,27 %. Il s’agit donc de baisses de 8 points de base et de 10 points de base respectivement depuis vendredi dernier, le 14 février.

Quant à l’OHC, celle de 5 ans est actuellement à 1,60 %, par rapport à environ 1,68 % vendredi dernier. L’OHC de 10 ans affiche un rendement de 1,63 % (par rapport à 1,70 % la semaine dernière).

L’obligation du gouvernement du Canada de 30 ans rapportant actuellement 1,367 %, au cours des deux dernières semaines, quatre entreprises ont vendu des dettes arrivant à échéance en 2050 ou plus tard. Les émetteurs sont désireux d’obtenir du financement bon marché pendant plus de 30 ans et, comme les investisseurs sont continuellement à la recherche de rendement, ils sont heureux de soutenir les émissions à long terme.

Dans le domaine de l’immobilier, Choice Properties REIT a émis pour 500 millions de dollars d’obligations non garanties de premier rang réparties entre deux séries. La première série, de 400 millions de dollars, porte intérêts de 2,981 % (GdC 10 ans + 165) et vient à échéance en 2030. La deuxième, de 100 millions de dollars, porte un taux d’intérêt de 3,827 % (GdC 30 ans + 237) et vient à échéance en 2050.

Le ministère des Finances annonce des changements au taux de référence

Le 18 février, le ministère des Finances a annoncé des changements qui seront apportés à la simulation de crise hypothécaire prévue à la ligne directrice B-20. À titre de rappel, le système actuel de taux d’admissibilité utilisé pour qualifier des emprunteurs assurés consiste à se qualifier au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur ou le taux de référence. Les prêts hypothécaires non assurés seront admissibles au plus élevé des deux taux suivants : le taux contractuel de l’emprunteur majoré de 2 % ou le taux de référence.

Dans le cas de prêts hypothécaires assurés uniquement, le gouvernement remplacera désormais le taux de référence affiché de 5 ans de la Banque du Canada par un taux hypothécaire d’assurance fixe médian de 5 ans, calculé à partir des demandes d’assurance hypothécaire garanties par le gouvernement fédéral. 

Le plus récent taux affiché pour les prêts conventionnels de 5 ans s’élève à 5,19 % (pour mémoire, ce taux n’a pas varié depuis le 22 juillet 2019, même si les taux hypothécaires ont considérablement baissé depuis cette date). Comparez ce taux au taux hebdomadaire fixe d’un prêt hypothécaire assuré de 5 ans en fonction des demandes d’assurance hypothécaire, qui s’élève actuellement à 2,83 % (en plus d’un tampon de 200 points de base). Il en résulte un écart de 36 points de base.

Dans une décision qui pourrait avoir des répercussions encore plus importantes sur le marché hypothécaire, le BSIF a également annoncé qu’il envisageait d’étendre cette logique aux prêts hypothécaires non assurés, qui constituent une part plus encore importante du marché hypothécaire dans son ensemble.

Donc, qu’est-ce que cela veut dire? Le taux d’admissibilité plus bas devrait permettre à certains emprunteurs qui font actuellement affaire avec des prêteurs privés non réglementés de retourner à des prêteurs hypothécaires réglementés. Le changement devrait également accroître le pouvoir d’achat des emprunteurs et accroître la probabilité que les emprunteurs se qualifient pour un prêt hypothécaire.... tout cela juste à temps pour le marché immobilier de Toronto le plus en ébullition depuis 2017!

Actions (pas si) immédiates

Surprise! Starlight a fait encore une nouvelle acquisition pour consolider davantage le marché immobilier. Au cas où vous auriez manqué cette nouvelle hier, Starlight Investments et KingSett Capital s’apprêtent à acquérir Northview Apartment REIT dans le cadre d’une transaction évaluée à environ 4,8 milliards de dollars, soit 36,25 $ par part de fiducie (ce qui représente une prime de 11,5 % par rapport au prix de clôture de mercredi de 32,50 $). Northview dispose de 60 jours pour se magasiner une meilleure offre.

Plus tôt en février, la RBC a émis pour 494 millions de dollars en TACHC — des prêts hypothécaires commerciaux de sept provinces canadiennes. Les types d’actifs comprennent principalement des centres commerciaux, des bureaux, des résidences de retraités, des immeubles multirésidentiels et des immeubles industriels. Le prix de la classe A de la transaction, d’un montant total de 251 millions de dollars, a été fixé à GdC+104.

Valeurs Mobilières TD, une filiale de la Banque TD, est allée de l’avant avec 688 millions de dollars en THR, dont 450 millions de dollars ont été offerts aux investisseurs institutionnels dans le marché ouvert. Le prix de l’émission a été fixé hier, à 55 points de base au-dessus de la courbe interpolée du GdC. C’est bon signe pour le marché des THR dans son ensemble.

Des économistes commencent à envisager la possibilité de revoir leurs prévisions quant au PIB au premier trimestre en raison des manifestations continues ayant paralysé le réseau ferroviaire canadien. L’impact économique de cette perturbation sera probablement plus important que la grève des chemins de fer en novembre dernier. Des vagues de licenciements temporaires ont déjà commencé et les économistes attendent de voir si la production manufacturière sera touchée.

En termes simples, si le transport est paralysé, les produits fabriqués seront directement stockés. Une fois que le système ferroviaire sera de nouveau opérationnel, l’activité manufacturière risque de tourner au ralenti en raison de l’offre excédentaire.

Enfin, autre nouvelle intéressante, First National a vendu cette semaine pour 147 millions de dollars de TH LNH de 10 ans par l’intermédiaire d’un consortium de courtiers. Il s’agissait d’une première offre consortiale concernant dans le marché canadien des immeubles multirésidentiels. L’émission fait suite à un appel national où First National a déclaré son intention de continuer d’émettre des titres hypothécaires de 10 ans et de 20 ans. Assurez-vous donc de présenter vos demandes de prêts hypothécaires de 20 ans le plus rapidement possible!

Merci de m’avoir lu et bonne fin de semaine,

Neil Silverberg

 

Pourquoi nos clients nous choisissent et nous recommandent

De la sophistication de notre culture d’entreprise à la façon dont nous nous engageons avec nos clients et livrons pour eux, nous avons gagné la confiance et les recommandations de nos clients emprunteurs.Apprenez-en plus

geen-building

Solutions hypothécaires

La synergie de notre structure et de notre culture permet aux conseillers d’innover de manière ciblée et de mettre en œuvre de manière décisive des solutions intelligentes en matière de risques qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.