Financière First National SEC

Prêter mieux pour vous

Mieux est un mot puissant. Pour notre équipe primée de prêts hypothécaires commerciaux, cela signifie se surpasser, aller au-delà de l’ordinaire pour écouter, conseiller et fournir des solutions de financement qui conviennent mieux à votre entreprise. De meilleures caractéristiques, de meilleures conditions, une meilleure planification, un meilleur service. C’est mieux pour vous à tous points de vue.

Mise à jour sur les marchés commerciaux

Lorsque les rendements obligataires varient, vous devez le savoir. Faites-vous livrer quotidiennement les plus récentes données sur les taux d'intérêt directement dans votre boîte de courriel.

Inscrivez-vous maintenant

Financements récents

Forts de notre expertise avec la SCHL, de notre vaste portefeuille de produits, de nos divers experts et de notre réactivité, nous avons réalisé un véritable travail de pionnier en finançant de nouvelles constructions à visée tant locative que générale ainsi que des entreprises immobilières en plein essor. 

Prenez financements récents ici

Apprenez à mieux nous connaître

First National aborde chaque situation à partir de la perspective de la personne qu’elle sert. Nous ne sommes pas de simples prêteurs. Nous sommes passionnés par le secteur de l’immobilier commercial et par nos clients, ceux-là même qui l’alimentent.

À la rencontre de notre équipe commerciale

Ressources et connaissances nouvelles

Bénéficiez des observations et des perspectives d’experts pour éclairer et orienter vos décisions en matière d’immobilier commercial.

Commentaire sur le marché : le gars de la trésorerie passe la semaine en revue

  • janv. 12, 2024
  • First National Financial LP

Bonjour!

Voici un rapide aperçu de la situation au jour le jour, selon ce que j’ai observé cette semaine.

Lundi :

Il ne se passe pas grand-chose. Le rendement de l’obligation du GdC à 5 ans est pratiquement inchangé à 3,34 %. La seule véritable nouvelle de ce lundi est que les Maple Leafs ont prolongé de 8 ans le contrat de Nylander, une valeur de 92 millions de dollars. Je me demande s’il n'est pas trop tard pour moi de changer d’orientation professionnelle et passer du poste de gars de la trésorerie à celui d’ailier au sein de la LNH.

Mardi :

Dans le marché des titres de créance dette hypothécaires, Scotia Capital a procédé à l’émission d’un pool de TH LNH à 5 ans d’un montant de 932 millions de dollars, assorti d’un écart final de +60 points de base (pb). Il y avait 18 acheteurs et l'opération a été sursouscrite 1,5 fois. Pour mettre cela en contexte, les pools de TH LNH ont été émis avec un écart de +45 pb en janvier dernier, mais il s’agissait néanmoins d’un bon résultat compte tenu du contexte actuel et des émissions plus récentes. 

Aussi, mardi, les PDG des grandes banques du pays se sont réunis pour une conférence. Je suppose que mon invitation a été accidentellement égarée dans la salle du courrier. D’une manière générale, ils ont exprimé leur confiance dans le fait que les emprunteurs réussissent à composer avec la hausse des taux hypothécaires et que cette hausse n’entraînera pas une vague de défauts de paiement. De nombreux emprunteurs disposent encore d’épargne historiquement élevée, gagnent des salaires plus élevés et disposent d’une marge de manœuvre pour réduire leurs dépenses discrétionnaires au besoin. Le gars de la trésorerie est du même avis.

Si vous avez passé des nuits blanches à vous inquiéter de votre renouvellement de prêt, j’espère que ce qui suit vous rassurera :

Les taux des prêts hypothécaires à taux fixe sur 5 ans financés en 2019 ont varié de 3,49 % en janvier à 2,74 % en décembre. Ces emprunteurs ont fait l’objet d’une simulation de crise à des taux planchers compris entre 5,19 % et 5,34 %. Par une heureuse coïncidence, le taux sur 5 ans en vigueur se situe entre 4,99 % et 5,24 %. C’est EXACTEMENT ce à quoi nous nous étions préparés. 

Quelle est l’incidence en termes pratico-pratiques? Un prêt hypothécaire contracté à 2,89 % en juin 2019 et renouvelé à 5,24 % en 2024 verra ses mensualités augmenter d’environ 100 $/mois par tranche de 100 000 $ de capital initial. Cela représente une augmentation de 20 % (572 $ contre 468 $). C’est considérable. Heureusement, selon Statistique Canada, les gains des travailleurs salariés et horaires ont augmenté de 16 % à 20 % depuis 2019.

Il a neigé à l’intérieur et autour de certaines parties de la région du Grand Toronto mardi. Tout ce que j’ai à dire sur ce qui se discute au bureau est illustré dans l’image ci-dessous. Je n’ai aucun autre commentaire à formuler.

Mercredi :

Au beau fixe, quoi…

Jeudi :

Aux États-Unis, le dernier chiffre de l’IPC avant la réunion du FOMC du 31 janvier a été rendu public. Le marché s’attendait à un IPC global de 3,2 % en glissement annuel contre 3,1 % le mois précédent. L’IPC réel en glissement annuel rendu public a été plus élevé que prévu, soit 3,4 %. D’un mois à l’autre, l’IPC a augmenté de 0,3 % contre 0,2 % (prévu) et 0,1 % en novembre. Les coûts de logement ont représenté plus de la moitié de la hausse mensuelle, la tendance à la hausse des loyers s’étant maintenue. Comme l’avait prévenu la Réserve fédérale, il faudra plus de temps pour juguler l’inflation que ne le laissent supposer certaines des hypothèses audacieuses formulées dans le marché obligataire au cours des derniers mois. Le consensus prévoit toujours que la Réserve fédérale commencera à baisser les taux en 2024, mais probablement plus tard que le marché ne l’estime actuellement.

Le projet de budget municipal de Toronto a été rendu public jeudi. Il prévoyait une augmentation de 10,5 % des impôts fonciers. À ce jour, les impôts fonciers sont calculés sur les valeurs foncières de 2016, la réévaluation prévue pour 2020 ayant été annulée en raison de la pandémie. Lorsque ces nouvelles évaluations auront été menées en 2024, la combinaison d’un taux d’imposition plus élevé et d’une évaluation plus élevée pourrait constituer une lourde charge supplémentaire pour les propriétaires qui doivent déjà faire face à des paiements hypothécaires plus élevés, car les prêts hypothécaires de l’ère pandémique commencent à être renouvelés en masse. (Voir ci-dessus pour un certain réconfort en ce qui concerne cette hausse du service de la dette.)

Mise à jour du côté des prêts commerciaux

Les locaux industriels vacants ont doublé sur douze mois, l’expansion ayant caractérisé l’ère pandémique étant désormais inversée par la sous-location. Pour mettre cela en contexte, l’emploi du terme « doublé » est un peu trompeur. Les taux d’inoccupation sont désormais de 2 % contre 1 %. Le marché reste donc très robuste.

Le nombre de bureaux vacants continue d’augmenter. Cela fait maintenant presque quatre années consécutives que le nombre de bureaux vacants augmente. Les nouvelles tours de premier plan sont pour la plupart louées, mais les immeubles moins récents souffrent de manière disproportionnée, ce qui crée des occasions pour les locataires. Contrairement à la construction industrielle, il n’y aura pas ou peu de nouveaux projets de construction d’immeubles de bureaux dans un avenir proche. 

La conversion de bureaux en logements fait couler beaucoup d’encre, mais, dans la pratique, c’est très difficile à réaliser en raison de la différence fondamentale entre les plans d’étages. De tels projets de conversion commandent des investissements étonnamment importants. Par ailleurs, ce serait amusant si l’ancien bureau de Stephen Smith devenait votre nouveau salon.

Le conseil du jour

Si vous voulez aller vite, allez-y seul. Si vous voulez aller loin, allez-y ensemble. 

Restez élégants!

Le gars de la trésorerie



 


Commentaire sur le marché : le gars de la trésorerie passe la semaine en revue

  • janv. 12, 2024
  • First National Financial LP

Bonjour!

Voici un rapide aperçu de la situation au jour le jour, selon ce que j’ai observé cette semaine.

Lundi :

Il ne se passe pas grand-chose. Le rendement de l’obligation du GdC à 5 ans est pratiquement inchangé à 3,34 %. La seule véritable nouvelle de ce lundi est que les Maple Leafs ont prolongé de 8 ans le contrat de Nylander, une valeur de 92 millions de dollars. Je me demande s’il n'est pas trop tard pour moi de changer d’orientation professionnelle et passer du poste de gars de la trésorerie à celui d’ailier au sein de la LNH.

Mardi :

Dans le marché des titres de créance dette hypothécaires, Scotia Capital a procédé à l’émission d’un pool de TH LNH à 5 ans d’un montant de 932 millions de dollars, assorti d’un écart final de +60 points de base (pb). Il y avait 18 acheteurs et l'opération a été sursouscrite 1,5 fois. Pour mettre cela en contexte, les pools de TH LNH ont été émis avec un écart de +45 pb en janvier dernier, mais il s’agissait néanmoins d’un bon résultat compte tenu du contexte actuel et des émissions plus récentes. 

Aussi, mardi, les PDG des grandes banques du pays se sont réunis pour une conférence. Je suppose que mon invitation a été accidentellement égarée dans la salle du courrier. D’une manière générale, ils ont exprimé leur confiance dans le fait que les emprunteurs réussissent à composer avec la hausse des taux hypothécaires et que cette hausse n’entraînera pas une vague de défauts de paiement. De nombreux emprunteurs disposent encore d’épargne historiquement élevée, gagnent des salaires plus élevés et disposent d’une marge de manœuvre pour réduire leurs dépenses discrétionnaires au besoin. Le gars de la trésorerie est du même avis.

Si vous avez passé des nuits blanches à vous inquiéter de votre renouvellement de prêt, j’espère que ce qui suit vous rassurera :

Les taux des prêts hypothécaires à taux fixe sur 5 ans financés en 2019 ont varié de 3,49 % en janvier à 2,74 % en décembre. Ces emprunteurs ont fait l’objet d’une simulation de crise à des taux planchers compris entre 5,19 % et 5,34 %. Par une heureuse coïncidence, le taux sur 5 ans en vigueur se situe entre 4,99 % et 5,24 %. C’est EXACTEMENT ce à quoi nous nous étions préparés. 

Quelle est l’incidence en termes pratico-pratiques? Un prêt hypothécaire contracté à 2,89 % en juin 2019 et renouvelé à 5,24 % en 2024 verra ses mensualités augmenter d’environ 100 $/mois par tranche de 100 000 $ de capital initial. Cela représente une augmentation de 20 % (572 $ contre 468 $). C’est considérable. Heureusement, selon Statistique Canada, les gains des travailleurs salariés et horaires ont augmenté de 16 % à 20 % depuis 2019.

Il a neigé à l’intérieur et autour de certaines parties de la région du Grand Toronto mardi. Tout ce que j’ai à dire sur ce qui se discute au bureau est illustré dans l’image ci-dessous. Je n’ai aucun autre commentaire à formuler.