Financière First National SEC

Prêter mieux pour vous

Mieux est un mot puissant. Pour notre équipe primée de prêts hypothécaires commerciaux, cela signifie se surpasser, aller au-delà de l’ordinaire pour écouter, conseiller et fournir des solutions de financement qui conviennent mieux à votre entreprise. De meilleures caractéristiques, de meilleures conditions, une meilleure planification, un meilleur service. C’est mieux pour vous à tous points de vue.

Mise à jour sur les marchés commerciaux

Lorsque les rendements obligataires varient, vous devez le savoir. Faites-vous livrer quotidiennement les plus récentes données sur les taux d'intérêt directement dans votre boîte de courriel.

Inscrivez-vous maintenant

Financements récents

Forts de notre expertise avec la SCHL, de notre vaste portefeuille de produits, de nos divers experts et de notre réactivité, nous avons réalisé un véritable travail de pionnier en finançant de nouvelles constructions à visée tant locative que générale ainsi que des entreprises immobilières en plein essor. 

Prenez financements récents ici

Apprenez à mieux nous connaître

First National aborde chaque situation à partir de la perspective de la personne qu’elle sert. Nous ne sommes pas de simples prêteurs. Nous sommes passionnés par le secteur de l’immobilier commercial et par nos clients, ceux-là même qui l’alimentent.

À la rencontre de notre équipe commerciale

Ressources et connaissances nouvelles

Bénéficiez des observations et des perspectives d’experts pour éclairer et orienter vos décisions en matière d’immobilier commercial.

La Banque du Canada baisse les taux à nouveau et lance deux programmes de soutien du marché des titres d’emprunt

  • First National Financial LP

Ce matin, la Banque du Canada a baissé son taux cible pour le financement à un jour de 50 points de base, à ¼ pour cent. Cette baisse fait suite à une réduction de 50 points de base qui est entrée en vigueur le 16 mars 2020 et à une réduction de 50 points de base le 4 mars 2020. Et elle porte le taux directeur à son niveau le plus bas depuis la crise financière mondiale d’il y a plus de dix ans.

En prenant sa deuxième décision de taux non prévue en seulement deux semaines, la Banque a noté que « [l]a propagation de la COVID-19 a des conséquences sérieuses pour les Canadiens et pour l’économie, tout comme la chute marquée des prix mondiaux du pétrole » et commande « l’adoption de mesures budgétaires fermes au Canada afin de venir en aide aux particuliers et aux entreprises et de réduire au minimum tout dommage permanent à la structure de l’économie. »

La Banque a qualifié son actuel taux directeur de « valeur plancher » a suggéré que les ajustements « amortissent les effets des chocs [à l’économie] en diminuant les coûts d’emprunt. »

Dans son annonce, la Banque a réitéré que ses efforts jusqu’à présent ont été principalement axés sur la garantie de la disponibilité du crédit en fournissant des liquidités pour aider les marchés à continuer à fonctionner. De plus, elle a noté que sa décision vise en partie « à préparer le terrain en vue du retour à la normale de l’économie. »

Pour favoriser la disponibilité du crédit, la Banque a étendu ses divers mécanismes de prise en pension à plus d’un jour et effectue :

  • des rachats d’obligations du gouvernement du Canada (y compris par conversion);
  • des achats d’Obligations hypothécaires du Canada et d’acceptations bancaires (voir ci-dessous);
  • des achats d’instruments du marché monétaire émis par des provinces.

Elle s’est engagée à prolonger ou à accroître toutes ces mesures supplémentaires au besoin.

Nouveaux programmes

La Banque a aussi annoncé la création de deux nouveaux programmes dans la foulée de la baisse des taux :

  1. Un Programme d’achat de papier commercial (PAPC) contribuera à atténuer les tensions sur les marchés du financement à court terme et, ainsi, à préserver une source essentielle de financement des entreprises.
  2. La Banque commencera à acquérir des titres du gouvernement du Canada sur le marché secondaire, au départ, à au moins 5 milliards de dollars par semaine sur toute la courbe de rendement. Le programme sera revu en fonction de l’évolution des conditions, mais se poursuivra jusqu’à ce que la reprise économique soit bien engagée.

La Banque a indiqué qu’elle publiera une mise à jour de ses perspectives à la mi-avril et que son Conseil de direction « se tient prêt à prendre d’autres mesures au besoin pour soutenir l’économie et le système financier canadiens et maintenir l’inflation à la cible. »

Révision du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés

Dans une autre nouvelle rapportée hier (26 mars 2020), le gouvernement du Canada a lancé une version révisée du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés (PAPHA). En vertu de ce programme, le gouvernement est prêt à acheter jusqu’à 150 milliards de dollars en blocs de prêts hypothécaires assurés par l’entremise de la SCHL – en hausse par rapport à 50 milliards de dollars précédemment. Cette mesure permettra de fournir un financement stable aux prêteurs hypothécaires afin de garantir la continuité des prêts aux Canadiens.

Programme des Obligations hypothécaires du Canada

En plus de l’accès à des liquidités assuré par le PAPHA, hier, la SCHL a annoncé qu’elle est prête à accroître l’émission d’Obligations hypothécaires du Canada jusqu’à un total de 60 milliards de dollars par année. L’organisme national de l’habitation a affirmé que le montant de cette émission supplémentaire dépendrait de la conjoncture du marché et de la demande des investisseurs.

Comme vous le savez, les Obligations hypothécaires du Canada (OHC) sont utilisées par les institutions financières pour financer les prêts hypothécaires qu’elles émettent. Le 24 mars dernier, la Banque du Canada a souligné que le fonctionnement de ce marché se détériorait, ce qui servait de catalyseur à ce programme d’achat d’OMC. La BdC a souligné que cette action « assure aux institutions financières les moyens de renouveler des hypothèques » et facilite la circulation du crédit.

Autres soutiens

Au cours des derniers jours, la Banque du Canada a aussi introduit ou établi :

  • un mécanisme d’acquisition des acceptations bancaires. Le marché des acceptations bancaires est l’un des marchés de financement essentiels au pays et une importante source de financement pour les petites et moyennes entreprises.
  • une nouvelle initiative appelée le Programme d’achat de titres provinciaux sur les marchés monétaires (PAPM) pour soutenir la liquidité et l’efficacité des marchés d’emprunts provinciaux;
  • un nouveau mécanisme permanent d’octroi de liquidités à plus d’un jour pour aider les institutions financières à mieux gérer leurs risques de liquidité et à continuer d’offrir à leurs clients un accès au crédit. Pour accéder à ce mécanisme, des institutions financières peuvent mettre en gage un ensemble plus large de garanties, y compris des hypothèques, ce qui augmente considérablement leur capacité de financement.

Si vous avez des questions concernant ces annonces, veuillez communiquer avec votre conseiller First National.

La Banque du Canada baisse les taux à nouveau et lance deux programmes de soutien du marché des titres d’emprunt

  • First National Financial LP

Ce matin, la Banque du Canada a baissé son taux cible pour le financement à un jour de 50 points de base, à ¼ pour cent. Cette baisse fait suite à une réduction de 50 points de base qui est entrée en vigueur le 16 mars 2020 et à une réduction de 50 points de base le 4 mars 2020. Et elle porte le taux directeur à son niveau le plus bas depuis la crise financière mondiale d’il y a plus de dix ans.

En prenant sa deuxième décision de taux non prévue en seulement deux semaines, la Banque a noté que « [l]a propagation de la COVID-19 a des conséquences sérieuses pour les Canadiens et pour l’économie, tout comme la chute marquée des prix mondiaux du pétrole » et commande « l’adoption de mesures budgétaires fermes au Canada afin de venir en aide aux particuliers et aux entreprises et de réduire au minimum tout dommage permanent à la structure de l’économie. »

La Banque a qualifié son actuel taux directeur de « valeur plancher » a suggéré que les ajustements « amortissent les effets des chocs [à l’économie] en diminuant les coûts d’emprunt. »

Dans son annonce, la Banque a réitéré que ses efforts jusqu’à présent ont été principalement axés sur la garantie de la disponibilité du crédit en fournissant des liquidités pour aider les marchés à continuer à fonctionner. De plus, elle a noté que sa décision vise en partie « à préparer le terrain en vue du retour à la normale de l’économie. »

Pour favoriser la disponibilité du crédit, la Banque a étendu ses divers mécanismes de prise en pension à plus d’un jour et effectue :

  • des rachats d’obligations du gouvernement du Canada (y compris par conversion);
  • des achats d’Obligations hypothécaires du Canada et d’acceptations bancaires (voir ci-dessous);
  • des achats d’instruments du marché monétaire émis par des provinces.

Elle s’est engagée à prolonger ou à accroître toutes ces mesures supplémentaires au besoin.

Nouveaux programmes

La Banque a aussi annoncé la création de deux nouveaux programmes dans la foulée de la baisse des taux :

  1. Un Programme d’achat de papier commercial (PAPC) contribuera à atténuer les tensions sur les marchés du financement à court terme et, ainsi, à préserver une source essentielle de financement des entreprises.
  2. La Banque commencera à acquérir des titres du gouvernement du Canada sur le marché secondaire, au départ, à au moins 5 milliards de dollars par semaine sur toute la courbe de rendement. Le programme sera revu en fonction de l’évolution des conditions, mais se poursuivra jusqu’à ce que la reprise économique soit bien engagée.

La Banque a indiqué qu’elle publiera une mise à jour de ses perspectives à la mi-avril et que son Conseil de direction « se tient prêt à prendre d’autres mesures au besoin pour soutenir l’économie et le système financier canadiens et maintenir l’inflation à la cible. »

Révision du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés

Dans une autre nouvelle rapportée hier (26 mars 2020), le gouvernement du Canada a lancé une version révisée du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés (PAPHA). En vertu de ce programme, le gouvernement est prêt à acheter jusqu’à 150 milliards de dollars en blocs de prêts hypothécaires assurés par l’entremise de la SCHL – en hausse par rapport à 50 milliards de dollars précédemment. Cette mesure permettra de fournir un financement stable aux prêteurs hypothécaires afin de garantir la continuité des prêts aux Canadiens.

Programme des Obligations hypothécaires du Canada

En plus de l’accès à des liquidités assuré par le PAPHA, hier, la SCHL a annoncé qu’elle est prête à accroître l’émission d’Obligations hypothécaires du Canada jusqu’à un total de 60 milliards de dollars par année. L’organisme national de l’habitation a affirmé que le montant de cette émission supplémentaire dépendrait de la conjoncture du marché et de la demande des investisseurs.

Comme vous le savez, les Obligations hypothécaires du Canada (OHC) sont utilisées par les institutions financières pour financer les prêts hypothécaires qu’elles émettent. Le 24 mars dernier, la Banque du Canada a souligné que le fonctionnement de ce marché se détériorait, ce qui servait de catalyseur à ce programme d’achat d’OMC. La BdC a souligné que cette action « assure aux institutions financières les moyens de renouveler des hypothèques » et facilite la circulation du crédit.

Autres soutiens

Au cours des derniers jours, la Banque du Canada a aussi introduit ou établi :

  • un mécanisme d’acquisition des acceptations bancaires. Le marché des acceptations bancaires est l’un des marchés de financement essentiels au pays et une importante source de financement pour les petites et moyennes entreprises.
  • une nouvelle initiative appelée le Programme d’achat de titres provinciaux sur les marchés monétaires (PAPM) pour soutenir la liquidité et l’efficacité des marchés d’emprunts provinciaux;
  • un nouveau mécanisme permanent d’octroi de liquidités à plus d’un jour pour aider les institutions financières à mieux gérer leurs risques de liquidité et à continuer d’offrir à leurs clients un accès au crédit. Pour accéder à ce mécanisme, des institutions financières peuvent mettre en gage un ensemble plus large de garanties, y compris des hypothèques, ce qui augmente considérablement leur capacité de financement.

Si vous avez des questions concernant ces annonces, veuillez communiquer avec votre conseiller First National.

La Banque du Canada baisse les taux à nouveau et lance deux programmes de soutien du marché des titres d’emprunt

  • First National Financial LP

Ce matin, la Banque du Canada a baissé son taux cible pour le financement à un jour de 50 points de base, à ¼ pour cent. Cette baisse fait suite à une réduction de 50 points de base qui est entrée en vigueur le 16 mars 2020 et à une réduction de 50 points de base le 4 mars 2020. Et elle porte le taux directeur à son niveau le plus bas depuis la crise financière mondiale d’il y a plus de dix ans.

En prenant sa deuxième décision de taux non prévue en seulement deux semaines, la Banque a noté que « [l]a propagation de la COVID-19 a des conséquences sérieuses pour les Canadiens et pour l’économie, tout comme la chute marquée des prix mondiaux du pétrole » et commande « l’adoption de mesures budgétaires fermes au Canada afin de venir en aide aux particuliers et aux entreprises et de réduire au minimum tout dommage permanent à la structure de l’économie. »

La Banque a qualifié son actuel taux directeur de « valeur plancher » a suggéré que les ajustements « amortissent les effets des chocs [à l’économie] en diminuant les coûts d’emprunt. »

Dans son annonce, la Banque a réitéré que ses efforts jusqu’à présent ont été principalement axés sur la garantie de la disponibilité du crédit en fournissant des liquidités pour aider les marchés à continuer à fonctionner. De plus, elle a noté que sa décision vise en partie « à préparer le terrain en vue du retour à la normale de l’économie. »

Pour favoriser la disponibilité du crédit, la Banque a étendu ses divers mécanismes de prise en pension à plus d’un jour et effectue :

  • des rachats d’obligations du gouvernement du Canada (y compris par conversion);
  • des achats d’Obligations hypothécaires du Canada et d’acceptations bancaires (voir ci-dessous);
  • des achats d’instruments du marché monétaire émis par des provinces.

Elle s’est engagée à prolonger ou à accroître toutes ces mesures supplémentaires au besoin.

Nouveaux programmes

La Banque a aussi annoncé la création de deux nouveaux programmes dans la foulée de la baisse des taux :

  1. Un Programme d’achat de papier commercial (PAPC) contribuera à atténuer les tensions sur les marchés du financement à court terme et, ainsi, à préserver une source essentielle de financement des entreprises.
  2. La Banque commencera à acquérir des titres du gouvernement du Canada sur le marché secondaire, au départ, à au moins 5 milliards de dollars par semaine sur toute la courbe de rendement. Le programme sera revu en fonction de l’évolution des conditions, mais se poursuivra jusqu’à ce que la reprise économique soit bien engagée.

La Banque a indiqué qu’elle publiera une mise à jour de ses perspectives à la mi-avril et que son Conseil de direction « se tient prêt à prendre d’autres mesures au besoin pour soutenir l’économie et le système financier canadiens et maintenir l’inflation à la cible. »

Révision du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés

Dans une autre nouvelle rapportée hier (26 mars 2020), le gouvernement du Canada a lancé une version révisée du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés (PAPHA). En vertu de ce programme, le gouvernement est prêt à acheter jusqu’à 150 milliards de dollars en blocs de prêts hypothécaires assurés par l’entremise de la SCHL – en hausse par rapport à 50 milliards de dollars précédemment. Cette mesure permettra de fournir un financement stable aux prêteurs hypothécaires afin de garantir la continuité des prêts aux Canadiens.

Programme des Obligations hypothécaires du Canada

En plus de l’accès à des liquidités assuré par le PAPHA, hier, la SCHL a annoncé qu’elle est prête à accroître l’émission d’Obligations hypothécaires du Canada jusqu’à un total de 60 milliards de dollars par année. L’organisme national de l’habitation a affirmé que le montant de cette émission supplémentaire dépendrait de la conjoncture du marché et de la demande des investisseurs.

Comme vous le savez, les Obligations hypothécaires du Canada (OHC) sont utilisées par les institutions financières pour financer les prêts hypothécaires qu’elles émettent. Le 24 mars dernier, la Banque du Canada a souligné que le fonctionnement de ce marché se détériorait, ce qui servait de catalyseur à ce programme d’achat d’OMC. La BdC a souligné que cette action « assure aux institutions financières les moyens de renouveler des hypothèques » et facilite la circulation du crédit.

Autres soutiens

Au cours des derniers jours, la Banque du Canada a aussi introduit ou établi :

  • un mécanisme d’acquisition des acceptations bancaires. Le marché des acceptations bancaires est l’un des marchés de financement essentiels au pays et une importante source de financement pour les petites et moyennes entreprises.
  • une nouvelle initiative appelée le Programme d’achat de titres provinciaux sur les marchés monétaires (PAPM) pour soutenir la liquidité et l’efficacité des marchés d’emprunts provinciaux;
  • un nouveau mécanisme permanent d’octroi de liquidités à plus d’un jour pour aider les institutions financières à mieux gérer leurs risques de liquidité et à continuer d’offrir à leurs clients un accès au crédit. Pour accéder à ce mécanisme, des institutions financières peuvent mettre en gage un ensemble plus large de garanties, y compris des hypothèques, ce qui augmente considérablement leur capacité de financement.

Si vous avez des questions concernant ces annonces, veuillez communiquer avec votre conseiller First National.

La Banque du Canada baisse les taux à nouveau et lance deux programmes de soutien du marché des titres d’emprunt

  • First National Financial LP

Ce matin, la Banque du Canada a baissé son taux cible pour le financement à un jour de 50 points de base, à ¼ pour cent. Cette baisse fait suite à une réduction de 50 points de base qui est entrée en vigueur le 16 mars 2020 et à une réduction de 50 points de base le 4 mars 2020. Et elle porte le taux directeur à son niveau le plus bas depuis la crise financière mondiale d’il y a plus de dix ans.

En prenant sa deuxième décision de taux non prévue en seulement deux semaines, la Banque a noté que « [l]a propagation de la COVID-19 a des conséquences sérieuses pour les Canadiens et pour l’économie, tout comme la chute marquée des prix mondiaux du pétrole » et commande « l’adoption de mesures budgétaires fermes au Canada afin de venir en aide aux particuliers et aux entreprises et de réduire au minimum tout dommage permanent à la structure de l’économie. »

La Banque a qualifié son actuel taux directeur de « valeur plancher » a suggéré que les ajustements « amortissent les effets des chocs [à l’économie] en diminuant les coûts d’emprunt. »

Dans son annonce, la Banque a réitéré que ses efforts jusqu’à présent ont été principalement axés sur la garantie de la disponibilité du crédit en fournissant des liquidités pour aider les marchés à continuer à fonctionner. De plus, elle a noté que sa décision vise en partie « à préparer le terrain en vue du retour à la normale de l’économie. »

Pour favoriser la disponibilité du crédit, la Banque a étendu ses divers mécanismes de prise en pension à plus d’un jour et effectue :

  • des rachats d’obligations du gouvernement du Canada (y compris par conversion);
  • des achats d’Obligations hypothécaires du Canada et d’acceptations bancaires (voir ci-dessous);
  • des achats d’instruments du marché monétaire émis par des provinces.

Elle s’est engagée à prolonger ou à accroître toutes ces mesures supplémentaires au besoin.

Nouveaux programmes

La Banque a aussi annoncé la création de deux nouveaux programmes dans la foulée de la baisse des taux :

  1. Un Programme d’achat de papier commercial (PAPC) contribuera à atténuer les tensions sur les marchés du financement à court terme et, ainsi, à préserver une source essentielle de financement des entreprises.
  2. La Banque commencera à acquérir des titres du gouvernement du Canada sur le marché secondaire, au départ, à au moins 5 milliards de dollars par semaine sur toute la courbe de rendement. Le programme sera revu en fonction de l’évolution des conditions, mais se poursuivra jusqu’à ce que la reprise économique soit bien engagée.

La Banque a indiqué qu’elle publiera une mise à jour de ses perspectives à la mi-avril et que son Conseil de direction « se tient prêt à prendre d’autres mesures au besoin pour soutenir l’économie et le système financier canadiens et maintenir l’inflation à la cible. »

Révision du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés

Dans une autre nouvelle rapportée hier (26 mars 2020), le gouvernement du Canada a lancé une version révisée du Programme d’achat de prêts hypothécaires assurés (PAPHA). En vertu de ce programme, le gouvernement est prêt à acheter jusqu’à 150 milliards de dollars en blocs de prêts hypothécaires assurés par l’entremise de la SCHL – en hausse par rapport à 50 milliards de dollars précédemment. Cette mesure permettra de fournir un financement stable aux prêteurs hypothécaires afin de garantir la continuité des prêts aux Canadiens.

Programme des Obligations hypothécaires du Canada

En plus de l’accès à des liquidités assuré par le PAPHA, hier, la SCHL a annoncé qu’elle est prête à accroître l’émission d’Obligations hypothécaires du Canada jusqu’à un total de 60 milliards de dollars par année. L’organisme national de l’habitation a affirmé que le montant de cette émission supplémentaire dépendrait de la conjoncture du marché et de la demande des investisseurs.

Comme vous le savez, les Obligations hypothécaires du Canada (OHC) sont utilisées par les institutions financières pour financer les prêts hypothécaires qu’elles émettent. Le 24 mars dernier, la Banque du Canada a souligné que le fonctionnement de ce marché se détériorait, ce qui servait de catalyseur à ce programme d’achat d’OMC. La BdC a souligné que cette action « assure aux institutions financières les moyens de renouveler des hypothèques » et facilite la circulation du crédit.

Autres soutiens

Au cours des derniers jours, la Banque du Canada a aussi introduit ou établi :

  • un mécanisme d’acquisition des acceptations bancaires. Le marché des acceptations bancaires est l’un des marchés de financement essentiels au pays et une importante source de financement pour les petites et moyennes entreprises.
  • une nouvelle initiative appelée le Programme d’achat de titres provinciaux sur les marchés monétaires (PAPM) pour soutenir la liquidité et l’efficacité des marchés d’emprunts provinciaux;
  • un nouveau mécanisme permanent d’octroi de liquidités à plus d’un jour pour aider les institutions financières à mieux gérer leurs risques de liquidité et à continuer d’offrir à leurs clients un accès au crédit. Pour accéder à ce mécanisme, des institutions financières peuvent mettre en gage un ensemble plus large de garanties, y compris des hypothèques, ce qui augmente considérablement leur capacité de financement.

Si vous avez des questions concernant ces annonces, veuillez communiquer avec votre conseiller First National.

Pourquoi nos clients nous choisissent et nous recommandent

De la sophistication de notre culture d’entreprise à la façon dont nous nous engageons avec nos clients et livrons pour eux, nous avons gagné la confiance et les recommandations de nos clients emprunteurs.Apprenez-en plus

geen-building

Solutions hypothécaires

La synergie de notre structure et de notre culture permet aux conseillers d’innover de manière ciblée et de mettre en œuvre de manière décisive des solutions intelligentes en matière de risques qui vous permettront d’atteindre vos objectifs.